La cote de popularité d'Emmanuel Macron baisse de trois points, mais reste au-dessus de celle de ses prédécesseurs

Le baromètre de l'institut Ifop et du "JDD", publié dimanche, attribue aussi une popularité en baisse à Jean Castex.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Le président de la République Emmanuel Macron dans la cour de l'Elysée avant un déjeuner avec le Premier ministre portugais, le 16 décembre 2020. (THOMAS COEX / AFP)

La cote de popularité de l'exécutif termine l'année 2020 sur une note négative. Emmanuel Macron recueille 38% d'opinions favorables, soit trois points de moins qu'en novembre, selon le dernier baromètre de l'institut de sondage Ifop pour le JDD, publié dimanche 20 décembre. Jean Castex, lui, perd deux points, et satisfait 37% des sondés.

Avec 38% de satisfaits, Emmanuel Macron revient dans sa moyenne de 2020. Le président de la République compte 60% de "mécontents" (+3 points) de son action, une progression similaire en ce qui concerne le chef du gouvernement (59%).

La popularité du chef de l'Etat, à ce stade de son mandat, est supérieure à celle de ses prédécesseurs immédiats Nicolas Sarkozy (31%) et François Hollande (27%).

Une baisse plus marquée chez les moins de 35 ans

"Son équation politique reste stable ; il conserve trois quarts de son électorat de 2017 et un sympathisant LR sur deux", analyse dans le JDD Frédéric Dabi, le directeur général adjoint de l'Ifop.

Emmanuel Macron subit cependant dans l'opinion les conséquences de l'actualité de ces dernières semaines, notamment marquée par la violente agression de Michel Zecler par des policiers

"Il est pris entre deux feux : d'un côté les plus jeunes, plutôt à gauche, qui dénoncent les violences policières et la loi sur la sécurité globale ; et de l'autre les plus âgés et les sympathisants Les Républicains, qui lui reprochent ses propos tenus sur les policiers lors de son interview à Brut", relève Frédéric Dabi. Son taux d'opinions favorables a chuté de six points chez les 18-24 ans et de sept chez les 25-34 ans.

Sondage réalisé du 9 au 17 décembre auprès de 1 936 personnes, âgées de 18 ans et plus, selon la méthode des quotas et par internet. Marge d'erreur entre 1 et 2,2 points.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Emmanuel Macron

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.