La CGT pourrait boycotter la grande conférence sociale

L'atmosphère se tend à quelques jours du lancement de la conférence sociale organisée par le gouvernement, qui doit débuter lundi 19 octobre.

FRANCE 2

Hier après-midi, mardi 13 octobre, devant la bourse du travail de Lyon (Rhône), plusieurs syndicats manifestent. Au même moment, à l'intérieur, Emmanuel Macron participe à une table ronde sur les nouvelles opportunités économiques. Après quelques minutes, un pot de riz au lait est jeté sur la scène. Le ministre était visé. Une femme crie : "Tu devrais pas être dans un gouvernement socialiste [...]. Tu es un assassin. Tu assassines les chômeurs !" C'est une militante de la CGT, qui est rapidement expulsée de la salle.

Hier également, François Hollande était fraîchement accueilli sur le chantier naval de Saint-Nazaire (Loire-Atlantique). Un membre de la CGT a refusé de lui serrer la main. La CGT pourrait boycotter la conférence sociale prévue lundi 19 octobre.

Le gouvernement fait le dos rond

Dans ce dialogue difficile, la droite libérale se permet même de défendre les syndicats. Le député Les Républicains Hervé Mariton pense que "les partenaires sociaux peuvent être des gens responsables, mais ils ont besoin d'avoir à côté d'eux un gouvernement qui soit moins prétentieux et moins incohérent". Le gouvernement fait le dos rond. A la sortie du Conseil des ministres, plusieurs membres du gouvernement ont préféré le sourire aux commentaires. Ils ont évité les petites phrases et la surenchère dans cette période compliquée.

Le JT
Les autres sujets du JT
Les manifestants protestent devant la bourse du travail de Lyon à la venue du ministre de l\'Economie Emmanuel Macron le 13 Octobre, 2015,
Les manifestants protestent devant la bourse du travail de Lyon à la venue du ministre de l'Economie Emmanuel Macron le 13 Octobre, 2015, (JEFF PACHOUD / AFP)