Interview d'Emmanuel Macron : "un affrontement" selon Nathalie Saint-Cricq

La force et la pugnacité des deux journalistes qui ont interrogé Emmanuel Macron hier, dimanche 15 avril, sur BFM TV, ont suscité beaucoup de commentaires et d'interrogations. Nathalie Saint-Cricq livre son analyse sur le plateau du journal de 13 Heures.

Voir la vidéo
FRANCE 2

L'entretien accordé par Emmanuel Macron à Jean-Jacques Bourdin et Edwy Plenel sur BFM TV le 15 avril a été marqué par des échanges intenses. Le président de la République avait-il choisi d'être à ce point bousculé ? Il s'agit d'une volonté très claire selon Nathalie Saint-Cricq, qui livre son analyse sur le plateau du journal de 13 Heures et s'interroge : "Sinon, pourquoi choisir Edwy Plenel, qui est polémiste, opposant avéré, et Jean-Jacques Bourdin, qui devait s'aligner sur Edwy Plenel sous peine de perdre le concours de virilité ?"

" Un affrontement "

Beaucoup ont été surpris par le ton de l'interview qui, s'il est novateur, n'a pas fait l'unanimité. La journaliste poursuit : "On a assisté a entretien paisible avec Jean-Pierre Pernaut jeudi dernier, hier soir a plutôt eu lieu un affrontement. Il est vrai que c'était novateur, si tant est que le fait de couper la parole au président de la République, que l’on n’appelle jamais 'président', et que l'on ne porte pas de cravate soit vraiment novateur."

Le JT
Les autres sujets du JT
Emmanuel Macro, président de la République interviewé par Jean-Jacques Bourdin (BFMTV) et Edwy Plenel (Médiapart), le 15 avril 2018.
Emmanuel Macro, président de la République interviewé par Jean-Jacques Bourdin (BFMTV) et Edwy Plenel (Médiapart), le 15 avril 2018. (FRANCOIS GUILLOT / POOL)