Emmanuel Macron giflé : le président "a très bien réagi", selon le maire de Tain-l'Hermitage

Xavier Angeli, maire de Tain-l'Hermitage, condamne l'agression d'Emmanuel Macron lors d'un déplacement dans sa commune. Selon lui, "la foule était scandalisée" et "a hué" l'homme qui a giflé le chef de l'État. 

Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
Le lycée hôtelier de Tain L'Hermitage, dans la Drôme, à 9h30 ce mardi matin, avant l'arrivée d'Emmanuel Macron. Un homme a giflé le chef de l'Etat à la mi-journée.  (GUILLAUME FARRIOL/ FRANCE BLEU DROME ARDECHE)

Le président de la République "a très bien réagi", assure mardi 8 juin sur franceinfo Xavier Angeli, le maire de Tain-l'Hermitage (Drôme). C'est dans cette commune qu'un homme a giflé Emmanuel Macron en début d'après-midi, alors qu'il sortait d'une visite dans un lycée hôtelier. "Il a même dit 'laissez-le, laissez-le' parce qu'il était par terre et que les forces de l'ordre essayaient de le récupérer", précise l'élu.

"Toute la foule était scandalisée de ce geste, tout le monde a hué cette personne."

Xavier Angeli, maire de Tain-l'Hermitage

à franceinfo

Selon lui, ce bain de foule "n'était pas prévu du tout", le chef de l'État commençait à quitter le site du lycée hôtelier en voiture, lorsqu'il s'est aperçu "qu'une foule l'attendait et le saluait de la main". Emmanuel Macron est "sorti du véhicule (...) pour aller au contact de la population".

"C'est un geste totalement inacceptable"

"Toute la foule était scandalisée de ce geste, tout le monde a hué cette personne", raconte Xavier Angeli, qui regrette ce geste "qui a un petit peu gâché la fête" alors que "la visite s'était très très bien passée".

"En attaquant le président de la République, on attaque la République."

Xavier Angeli, maire de Tain-l'Hermitage

à franceinfo

"C'est le président qui a parlé avec son cœur, qui a vu que des gens étaient là depuis plusieurs heures" pour attendre sa sortie."C'est le geste d'un individu, mais je vous dis bien que toute la foule qui était autour avait vraiment envie de toucher le président, de faire des photos, et une personne a malheureusement gâché la fête", a-t-il expliqué.

"C'est un geste totalement inacceptable. En attaquant le président de la République, on attaque la République et il faut que ce soit sanctionné le plus fermement possible", poursuit Xavier Angeli, pour qui il "ne s'agit pas de personnes qui habitent Tain-l'Hermitage, je pense qu'ils venaient plutôt de l'extérieur"."J'ai appris que ça a été filmé. Donc il y a eu certainement une préparation et ils ont profité de la rencontre avec le président pour faire un peu de buzz", conclut-il.

Deux hommes ont été interpellés et placés en garde à vue pour "violence volontaire sur personne dépositaire de l’autorité publique", a appris franceinfo d’une source proche du dossier.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Emmanuel Macron giflé lors d'un déplacement dans la Drôme

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.