Emmanuel Macron en Polynésie française : les habitants de Papeete partagés entre accueil chaleureux et revendications sur les essais nucléaires

Emmanuel Macron doit arriver dans la soirée de samedi en Polynésie française. Il se rendra aussi aux îles Marquises, une première pour un président français en exercice.

Article rédigé par
Hadrien Bect - franceinfo
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
Le marché de Papeete, le 25 août 2020.  (SULIANE FAVENNEC / AFP)

Après son déplacement au Japon pour les Jeux olympiques, Emmanuel Macron poursuit son voyage en Polynésie française. Il doit arriver dans la soirée de samedi 24 juillet, dimanche pour la métropole, à Papeete à Tahiti. Le chef de l'Etat est attendu sur des sujets de fond, notamment les essais nucléaires qui ont eu lieu de 1966 à 1996

Colliers de fleurs, sourires et revendications

Les halles de Papeete se sont faites belles avec des branches de palmiers accrochées du sol au plafond, comme pour guider les pas d'Emmanuel Macron jusque là. "On se pose tous la question s'il va passer par le marché, explique une femme. Toutes ces décorations et mon sourire, c'est pour lui." Rava, vendeuse de citrons, de papayes et de mangues, a une fleur de frangipanier dans les cheveux. Elle attend avec impatience l'arrivée du président.

Pour nous, c'est grandiose un président qui vient de France. C'est comme si c'est le dieu qui arrive !

Rava

à franceinfo

Parce qu’il est le chef de l'Etat, Emmanuel Macron aura les sourires et l’accueil chaleureux mais la République en marche n'est pas très populaire en Polynésie. Au premier tour de l'élection présidentielle en 2017, le président est arrivé très loin derrière François Fillon. Jahlov, qui vend du monoï, ne compte toujours pas voter Macron l’année prochaine. "C'est par rapport au nucléaire, explique-t-il. Ils ont fait une table ronde et ce sont toujours les mêmes réponses qui tombent tout le temps." La doctrine pour traiter les conséquences des essais nucléaires français sur les atolls polynésiens et ses victimes reconnues reste de réparer sans s'excuser. 

"A l'époque, il y a eu 193 bombes, ce n'est pas rien. C'est ce qui a fait aussi la grandeur de la France, c'est grâce à nous. Il faut reconnaître le peuple polynésien."

Un commerçant de Papeete

à franceinfo

La Polynésie attend aussi le président sur la crise sanitaire. L’archipel n'est pas épargné par le Covid-19 et seulement un peu plus d’un tiers des habitants sont vaccinés. La faute aux rumeurs et aux fausses informations qui circulent ici. "Il faut annuler le vaccin, c'est dangereux pour la santé, on ne sait pas quel ingrédient on a mis dedans", croit savoir, méfiante, une femme rencontrée par franceinfo sur place. 

Emmanuel Macron aura un message pour pousser à la vaccination avant de s’échapper quelques heures de l’actualité en direction des îles Marquises. Il s'agira d'une première visite d’un président sur ces îles situées à 1 500 kilomètres de la Polynésie française. Il en reviendra transformé, assure Dacia, elle-même marquisienne. "D'esprit, il sera plus léger, prédit-elle. Je pense que ça va être la première fois qu'il sera autant apaisé parce qu'ici, c'est cool la vie."

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Emmanuel Macron

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.