Crise de l'énergie : avec son plan de sobriété, le gouvernement joue (aussi) sa crédibilité environnementale

Avec l'objectif de réduire de 10% la consommation d'énergie de la France en deux ans et faire que le pays passe l'hiver sans coupure de gaz ni d'électricité, Elisabeth Borne et Emmanuel Macron tentent de mettre en oeuvre un ligne politique claire en matière d'écologie.

Article rédigé par
Paul Barcelonne - franceinfo
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
La Première ministre, Elisabeth Borne, et le président de la République, Emmanuel Macron, lors d'une cérémonie à Suresnes (Hauts-de-Seine), le 18 juin 2022. (GONZALO FUENTES / AFP)

Faire des économies et éviter le "black-out". La Première ministre Elisabeth Borne réunit ce jeudi 6 octobre 2022 quelques 400 directeurs d'administrations et chefs d'entreprises de tous secteurs d'activité. Monde du sport, du travail, administrations, commerces, industries... Tous les secteurs ont été sollicités : le gouvernement français présente jeudi son plan de sobriété énergétique, destiné à préparer un hiver difficile, sans gaz russe et avec de nombreux réacteurs nucléaires arrêtés.

>> DIRECT. Crise énergétique : le gouvernement présente son plan de sobriété, suivez les annonces d'Elisabeth Borne et ses ministres

Eau chaude, bonus financier...

Parmi les "dizaines de mesures" prévues, figurent un appel à moins chauffer et moins éclairer, un encouragement au télétravail, un bonus de 100 euros pour les nouveaux covoitureurs, la coupure de l'eau chaude dans les administrations ou encore la réduction de la température dans les piscines municipales. Un décret est ainsi d'ores et déjà paru au Journal officiel pour généraliser l'extinction des lumières des magasins et des publicités lumineuses entre 1 et 6 heures. Objectif: réduire de 10% la consommation d'énergie de la France en deux ans, et dans l'intervalle, faire que le pays passe l'hiver sans coupure de gaz ni d'électricité. 

Mais au-delà de ces mesures, l'éxécutif hésite encore sur sa ligne politique en matière d'écologie. Après les conseils vestimentaires façon cols roulés de Bruno Le Maire ou la petite phrase d'Emmanuel Macron sur la "fin de l'abondance", l'éxécutif joue donc sa crédibilité. Avec un objectif particulièrement concernant pour tous les Français : diminuer de 10% la consommation en énergie du pays par rapport à 2019, dans un contexte de grande tension due aux conséquences de la guerre en Ukraine. 

"Cache-misère"

Et pour cela, ke gouvernement mise sur l'exemplarité de l'Etat et des entreprises,  en faisant le choix de l'incitation pour éviter le procès en infantilisation. "Guerre à la lumière, guerre au chauffage, on est en doudoune au ministère, pas sûr qu'avec ça la planète aille mieux", se désole un conseiller. 

L'été marqué par les incendies et la flambée des prix de l'énergie a servi de déclic, selon l'éxécutif : "On nous demande des efforts, mais à la Coupe du monde de foot, les stades seront climatisés, c'est n'importe quoi", enrage un soutien d'Emmanuel Macron, pour qui ce plan de sobriété n'est qu'un "cache-misère" entre protection du pouvoir d'achat et transition écologique. Autant de de sujets très inflammables et donc susceptibles d'attiser la colère des Français.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Emmanuel Macron

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.