Couacs du gouvernement : Édouard Philippe est-il fragilisé ?

Après le couac survenu mardi 18 décembre, l'annulation puis la confirmation des mesures relatives à la transition écologique, l'opposition dénonce l'amateurisme du gouvernement.

FRANCE 2

Édouard Philippe est-il fragilisé, après les couacs survenus mardi 18 décembre ? "Au nom d'une forme d'orthodoxie budgétaire, Bercy et lui [le Premier ministre] ont pris le risque de semer la confusion", analyse Nathalie Saint-Cricq, sur le plateau de France 2. "En clair, on annonce blanc lundi, on fait gris mardi (...). Résultat, une impression d'instabilité, mais plus grave d'insincérité alors qu'il s'agit justement de rétablir une relation de confiance avec les Français. En clair, Emmanuel Macron solennise à 20 heures ses annonces, le minimum c'est de les traduire en actes autrement ça donne une vague impression, contrairement à ce que disait le président de l'Assemblée Richard Ferrand dimanche, et bien qu'il y a des 'carabistouilles' dans l'air", poursuit-elle.

"Il y a une légère fronde"

On sent une sorte d'agacement dans la majorité. Y a-t-il une fronde qui est en train de monter ? "Oui, il y a une légère fronde", répond Nathalie Saint-Cricq, "ce n'est pas la fronde de François Hollande parce qu'à la différence des frondeurs de François Hollande qui ont entravé son quinquennat, et bien ce sont plutôt des lanceurs d'alertes susceptibles de ramener le président sur terre et l'exécutif à la réalité", explique-t-elle. 

Le JT
Les autres sujets du JT
(BERTRAND GUAY / AFP)