Arabie Saoudite : cap sur le changement

Le prince héritier d'Arabie Saoudite est en visite à Paris ce lundi 9 avril. Après avoir dîné hier soir au Louvre avec Emmanuel Macron, Mohammed ben Salmane doit déjeuner avec Edouard Philippe. Il multiplie les signes d'ouverture dans son pays, prônant un Islam modéré, il cherche aussi à sortir du tout pétrole.

France 2

Faire jaillir des sables une économie nouvelle, ne plus dépendre uniquement du pétrole, c'est la révolution voulue par Mohammed ben Salmane, prince héritier d'Arabie Saoudite. Il veut notamment investir dans l'énergie solaire. C'est le pari de ces quatre ingénieurs saoudiens : ils ont inventé un balai qui nettoiera les milliers de futurs panneaux solaires dans le désert. "Notre but est d'imposer cette solution à tout le marché, et on espère qu'un jour ce sera le produit saoudien le plus exporté dans le monde", expliquent-ils. Riyad, capitale du pays, affiche un objectif : produire 10% de son électricité à partir d'énergies renouvelables d'ici 2023.

Un Islam moins rigoriste

Une pétromonarchie sur la voie de l'écologie, mais aussi d'un islam moins rigoriste. Pour diversifier l'économie, les femmes sont désormais encouragées à travailler. Certaines portent le voile intégral, d'autres pas. Dans ce centre, elles apprennent à créer une entreprise. Sur cette foire consacrée aux start-ups, beaucoup de jeunes : 70% des Saoudiens ont moins de 30 ans. Une génération hyper connectée qui rêve d'ouverture au monde extérieur. Une autre révolution va bientôt secouer le royaume : des dizaines de sites historiques, dont ces ruines de Riyad, vont être visitées par les touristes. L'Arabie Saoudite va distribuer des visas par milliers. Jusqu'à présent, seuls les pèlerins allant à La Mecque se voyaient accorder des visas. Autre projet pharaonique : transformer 50 magnifiques îles situées en mer Rouge en station balnéaire de luxe, où l'alcool serait autorisé. Des îles jusqu'ici inexploitées, qui pourraient rapporter des millions de dollars.

Le JT
Les autres sujets du JT
Le prince héritier d\'Arabie saoudite accueilli le 8 avril en France par le ministre des Affaires étrangères, Jean-Yves Le Drian.
Le prince héritier d'Arabie saoudite accueilli le 8 avril en France par le ministre des Affaires étrangères, Jean-Yves Le Drian. (BANDAR AL-JALOUD / AFP)