Cet article date de plus de cinq ans.

Alstom/Belfort : "Ce qui a été annoncé hier n'est, dans la méthode, pas acceptable" juge Emmanuel Macron

L'ancien ministre de l'Économie qui est en visite à Aurillac dans le Cantal a réagi à l'annonce, mercredi, d'Alstom de fermer son site de production de trains de Belfort.

Article rédigé par
Radio France
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Emmanuel Macron à Aurillac le 7 septembre 2016 (THIERRY ZOCCOLAN / AFP)

L'ancien ministre de l'Économie, en visite à Aurillac dans le Cantal depuis mercredi. Suite à l'annonce, mercredi, d'Alstom de fermer son site de production de trains de Belfort pour le transférer en Alsace, il a déclaré jeudi sur France Bleu Pays d'Auvergne que "ce qui a été annoncé hier n'est, dans la méthode, pas acceptable". 

"Aujourd'hui je ne parle pas en tant que ministre en charge de l'Économie et de l'Industrie mais pour bien connaître le dossier, la décision qui a été prise, le calendrier annoncé, ne sont pas acceptables et pas conformes aux engagements qui avaient été pris par l'entreprise. Il convient de retourner à la charge sur ce point", a estimé Emmanuel Macron.

"On a accompagné cette entreprise sur le territoire de Belfort, on a pris parfois des décisions difficiles, je pense qu'il n'est pas convenable aujourd'hui d'annoncer ce qui a été annoncé hier", a ajouté l'ancien ministre.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Emmanuel Macron

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.