Cet article date de plus de trois ans.

L'affaire Benalla obsède l'Assemblée qui met de côté la réforme constitutionnelle

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 2 min.
L'affaire Benalla obsède l'Assemblée qui met de côté la réforme constitutionnelle
France 3
Article rédigé par
France Télévisions

L'affaire Benalla a provoqué la suspension, dimanche 22 juillet, de l'examen de la réforme de la révision constitutionnelle à l'Assemblée. Des députés vont auditionner le ministre de l'Intérieur et le préfet de police de Paris lundi 23 juillet.

Après plusieurs jours d'une intense guérilla parlementaire sur fond d'affaire Benalla, le gouvernement s'est rendu à l'évidence et a suspendu l'examen du projet de loi de révision constitutionnelle dimanche 22 juillet. C'est une première victoire de l'opposition. "Le gouvernement a pris la seule sage décision devant une fuite pareille (pas de ministre des Relations avec le parlement, pas de Premier ministre, le président muet...)", a affirmé Christian Jacob (LR).

Collomb auditionné lundi matin

La majorité, elle, se range du côté de l'exécutif. Lundi 23 juillet, l'Assemblée sera encore au cœur de l'actualité. À 10 heures, Gérard Collomb sera auditionné sous serment par la commission d'enquête parlementaire composée notamment d'Éric Ciotti (LR), Gilbert Collard (RN) et Danièle Obono (LFI), invitée de France 3 dimanche soir. Les parlementaires ne comptent éluder aucune question. Après le calme de ce soir, le palais Bourbon s'attend donc à une nouvelle journée extrêmement agitée.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Affaire Benalla

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.