VRAI OU FAKE Alexandre Benalla a-t-il le droit de voyager hors de France malgré son contrôle judiciaire ?

Plusieurs médias indiquent que l'ancien collaborateur de l'Elysée s'est rendu en Suisse ces derniers jours.

Alexandre Benalla, le 16 juillet 2018 à Paris.
Alexandre Benalla, le 16 juillet 2018 à Paris. (THOMAS SAMSON / AFP)

Alexandre Benalla peut-il voyager à sa guise ? Depuis mercredi 6 mars, plusieurs médias indiquent que l'ex-collaborateur d'Emmanuel Macron, sous contrôle judiciaire, s'est rendu à Genève, en Suisse. Une information, non confirmée par l'intéressé, qui a interpellé de nombreux internautes. "Alexandre Benalla semble avoir été aperçu à Genève. Ceci est-il compatible avec son contrôle judiciaire, nonobstant les affirmations de son avocat ?", nous demande un lecteur.

Petit retour en arrière. Le 22 juillet 2018, Alexandre Benalla et Vincent Crase sont mis en examen et placés sous contrôle judiciaire dans le cadre de l'enquête sur les violences du 1er-Mai place de la Contrescarpe à Paris. Ils ont alors interdiction de se contacter. Mais le 31 janvier 2019, Mediapart publie des enregistrements clandestins d'une conversation entre les deux hommes datant du 26 juillet. Alexandre Benalla et Vincent Crase vont alors être placés en détention provisoire, le 19 février, pour non-respect de leur contrôle judiciaire. Une mesure qui ne durera finalement qu'une semaine. Le 26 février, les deux hommes sont remis en liberté. Les magistrats ayant finalement estimé que ces éléments ne prouvaient pas avec certitude que les deux hommes avaient violé leur contrôle judiciaire.

Pas d'interdiction de sortie du territoire

Début mars, Alexandre Benalla reste donc mis en examen et soumis à un contrôle judiciaire. C'est dans cette situation que La Tribune de Genève révèle, mercredi 6 mars, la présence d'Alexandre Benalla en Suisse. Deux témoins l'auraient vu à Genève. Une information ensuite corroborée par Le Dauphiné libéré, qui affirme que l'ancien conseiller de l'Elysée a dîné à l'Auberge du Lion d'or, en Suisse, mardi 5 mars dans la soirée.

Cette situation a interpellé de nombreux observateurs. Et pour cause, les contrôles judiciaires peuvent, parfois, être associés à une interdiction de sortie du territoire national. Mais ce n'est pas le cas pour Alexandre Benalla, assure son avocate. "Mon client n'a pas l'obligation de rester sur le territoire français. Il est libre de ses mouvements et de se rendre dans le pays qu'il souhaite", a déclaré  Jacqueline Laffont, sans faire davantage de commentaires, à La Tribune de Genève. Une déclaration confirmée par une source judiciaire à franceinfo : le contrôle judiciaire d'Alexandre Benalla "ne lui interdit pas de se déplacer hors de France".