Affaire Benalla : tempête à l'Assemblée

Samedi 21 juillet, l'opposition a révélé qu'Alexandre Benalla, collaborateur de l'Élysée accusé de violences, disposait d'un badge d'accès à l'hémicycle.

France 3

Nouvelle révélation dans l'affaire Benalla. Ce collaborateur de l'Élysée accusé de violences sur un manifestant du 1er-Mai disposait d'un badge d'accès à l'Assemblée nationale, estampillé H. C'est l'opposition qui a révélé cette nouvelle information samedi 21 juillet. Le président de l'Assemblée a suspendu la séance après s'être justifié, évoquant des pratiques "courantes et normales". Ce nouvel élément alimente la colère de l'opposition qui refuse toujours de reprendre les débats sur la réforme constitutionnelle.

Gérard Collomb auditionné le 23 juillet

Lorsque Richard Ferrand, patron des députés LREM et proche d'Emmanuel Macron, passe, il évite les micros et se mure dans le même silence que le président de la République. Sur des photos, Alexandre Benalla apparait aux côtés du président le 13 juillet dernier lors d'un déplacement privé en Normandie. L'Élysée avait pourtant démenti. Les explications commenceront lundi 23 juillet, Gérard Collomb sera publiquement interrogé par la Comission d'enquête parlementaire.

Le JT
Les autres sujets du JT
Le parquet de Paris a ouvert une enquete preliminaire apres l\'agression d\'un manifestant par un collaborateur de l\'Elysee Alexandre Benalla, charge de mission aupres du chef de cabinet du president de la Republique.
Le parquet de Paris a ouvert une enquete preliminaire apres l'agression d'un manifestant par un collaborateur de l'Elysee Alexandre Benalla, charge de mission aupres du chef de cabinet du president de la Republique. ( / MAXPPP)