Affaire Benalla : Olivier Faure accuse Emmanuel Macron de "nourrir le populisme" par "son comportement et son mensonge"

Le Premier secrétaire du Parti socialiste était l'invité de franceinfo lundi 30 juillet. 

Le premier secrétaire du Parti socialiste, Olivier Faure, lundi 30 juillet 2018. 
Le premier secrétaire du Parti socialiste, Olivier Faure, lundi 30 juillet 2018.  (FRANCEINFO / RADIOFRANCE)

En pleine affaire Benalla, Olivier Faure, le Premier secrétaire du Parti socialiste,  a accusé lundi 30 juillet sur franceinfo Emmanuel Macron de "nourrir le populisme" par "son comportement et son mensonge". 

"Quand un pouvoir qui est censé être celui de la modération se comporte de la sorte, il nourrit forcément les extrêmes", assure Olivier Faure. "Par son comportement, par son mensonge, en épousant un discours qui est d'abord celui des populistes, [Emmanuel Macron] nourrit effectivement le populisme. C'est tout le paradoxe de cette histoire, c'est qu'il aurait dû être un rempart, en réalité il est une passerelle", a regretté Olivier Faure.

La façon dont il épouse lui-même les thèses antiparlementaristes, la façon dont il fustige la presse en expliquant qu'elle se comporte en procureur, ce sont des procédés qui sont ceux de Trump !Olivier Faure à franceinfo

Le patron du PS a réaffirmé sur franceinfo qu'il s'agissait "d'une affaire d'État". "Au départ, c'est une affaire Benalla. Mais à partir du moment où il est couvert par le pouvoir et que le pouvoir ment pour le protéger, ça devient une affaire d'État. C'est pour ça que la question qui est posée ce n'est pas seulement le délit qu'il a commis, c'est aussi le fait qu'il a été couvert", a estimé Olivier Faure.

La riposte médiatique d'Alexandre Benalla 

Après les différentes interviews d'Alexandre Benalla ces derniers jours, Olivier Faure, le Premier secrétaire du Parti socialiste, a estimé qu'il "s'agit d'un plan de communication extrêmement léché"

"On a un prévenu qui, en trois jours, donne des interviews dans tous les grands journaux, fait le 20h de TF1… Il se défend et je crois qu'on le défend. Les amis du président de la République continuent visiblement à accompagner la communication de M. Benalla", a ajouté Olivier Faure.

François Hollande à La Rochelle fin août ? 

L'ex-chef de l'État sera-t-il présent fin août à l'université d'été du PS ? "Je ne sais pas s'il fait sa rentrée, parce que je n'ai pas observé sa sortie", a ironisé le premier secrétaire du Parti socialiste Olivier Faure.

"S'il veut venir à La Rochelle, il sera le bienvenu, tous les socialistes sont les bienvenus à La Rochelle", a-t-il assuré. A quelle place ? "Il sera à sa place, celle d'un militant qui cherche à se rendre utile à une cause qu'il a défendue toute sa vie et qui est aussi la mienne", a répondu Olivier Faure.

Retrouvez l'émission complète d'Olivier Faure, sur franceinfo