Affaire Benalla : nouvelles révélations et tensions à l'Assemblée

Alexandre Benalla avait un badge lui permettant d'accéder à l'hémicycle de l'Assemblée nationale. L'opposition a fait cette révélation samedi 21 juillet, l'ambiance est tendue.

Voir la vidéo
France 2

Un nouveau document scandalise les députés. Il a été révélé par l'opposition samedi 21 juillet. Alexander Benalla, collaborateur de l'Élysée accusé de violences lors du 1er-Mai, disposait d'un badge d'accès à l'Assemblée nationale depuis juillet 2017. Il était autorisé à pénétrer dans l'hémicycle. Face à une Assemblée survoltée, son président tente de calmer le jeu, estimant que cette pratique n'a rien d'extraordinaire. Le badge d'Alexandre Benalla a été désactivé le 20 juillet à l'annonce de sa procédure de licenciement.

Ambiance électrique

L'ambiance devient électrique, y compris dans les couloirs quand Marine Le Pen interpelle Christophe Castaner, en charge des relations entre gouvernement et parlement. Du côté de la majorité, on juge que, la Comission d'enquête étant actée, il n'y a plus d'obstacle aux discussions de l'Assemblée. Pourtant, en coulisse, la gêne est perceptible. Les députés attendent désormais les explications de l'exécutif sur l'affaire.

Le JT
Les autres sujets du JT
Alexandre Benalla aux côtés d\'Emmanuel Macron lors d\'une réunion de campagne, à Angers (Maine-et-Loire), le 28 février 2017. 
Alexandre Benalla aux côtés d'Emmanuel Macron lors d'une réunion de campagne, à Angers (Maine-et-Loire), le 28 février 2017.  (JEAN-FRANCOIS MONIER / AFP)