Affaire Benalla : les suites judiciaires

Sur la vidéo mettant en cause Alexandre Benalla, le proche du président porte un casque de police, frappe en pleine rue un manifestant à terre et les forces de l'ordre laisse faire. Comment expliquer cette situation ? Les explications de Sophie Neumayer.

En direct de la place Beauvau à Paris, la journaliste Sophie Neumayer apporte un éclairage sur les circonstances de l'affaire Benalla. "Sur ces images au moment des violences, Alexandre Benalla porte un casque similaire à ceux utilisés par les forces de l'ordre. Sur d'autres vidéos de ce 1er-Mai, on l'aperçoit portant un brassard de police et utilisant un talkie-walkie. Il n'est pourtant pas policier et n'a pas à utiliser cet équipement et encore moins le droit de participer à une opération de maintien de l'ordre", explique la journaliste. Le parquet de Paris a donc décidé d'ouvrir une enquête jeudi 19 juillet pour usurpation de fonctions.

Pourquoi les CRS ne sont-ils pas intervenus ?

Pourquoi les CRS autour n’interviennent pas ? "Les syndicats de police avancent que peut-être, qu'avec tout ce matériel, ils l'ont pris pour l'un des leurs. En tout cas le ministre de l'Intérieur a demandé une enquête de l'IGPN, la police des polices. Deux enquêtes judiciaire et administrative sont ouvertes pour comprendre ce qu'il s'est passé ce 1er-Mai".

Le JT
Les autres sujets du JT
Le collaborateur d\'Emmanuel Macron Alexandre Benalla, le 17 juin 2017 au Touquet (Pas-de-Calais). 
Le collaborateur d'Emmanuel Macron Alexandre Benalla, le 17 juin 2017 au Touquet (Pas-de-Calais).  (CHRISTOPHE ARCHAMBAULT / AFP)