75 ans de la libération d'Auschwitz : Emmanuel Macron rend hommage aux déportés français

À Jérusalem, jeudi 23 janvier, on commémore le 75e anniversaire de la libération du camp nazi d'Auschwitz. Avant les cérémonies internationales, le président français a rendu hommage aux 80 000 déportés français.

France 3

Dans le Mémorial Roglit dédié aux 80 000 juifs déportés de France a eu lieu une cérémonie très émouvante, jeudi 23 janvier. Pas de discours du président de la République, mais la lecture de lettres envoyées par des parents qui ne reviendront jamais des camps de la mort. Emmanuel Macron est le premier président à se rendre sur ce site inauguré en 1981 à l'initiative de Serge et Beate Klarsfeld. "Nous vous sommes reconnaissants monsieur le président de la République d'être intensément engagé sur le front de la mémoire de la Shoah et de la lutte contre la haine anti-juif", a déclaré Serge Klarsfeld, président de l'Association fils et filles de déportés juifs de France.

"La nation doit se réunir autour de ce sujet"

Après la cérémonie, le chef de l'État échange avec des lycéens impliqués dans un travail sur la Shoah. "La nation doit se réunir autour de ce sujet qui est au fond la lutte contre la haine absolue", a affirmé Emmanuel Macron. Une haine absolue que beaucoup ont vécu dans leur chair. La tragédie de la Shoah a fait six millions de morts.

Le JT
Les autres sujets du JT
Le Président français Emmanuel Macron prononce un discours au Musée mémorial de l\'Holocauste de Yad Vashem à Jérusalem (Israël), le 23 janvier 2020.
Le Président français Emmanuel Macron prononce un discours au Musée mémorial de l'Holocauste de Yad Vashem à Jérusalem (Israël), le 23 janvier 2020. (RONEN ZVULUN / AFP)