14-Juillet : un défilé confiné

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 2 min.
14-Juillet : un défilé confiné
france 2
Article rédigé par
A.-C.Hinet, A.Bard, J.Wittenberg, N.Coadou, P.Caron, A.Morel, T.Mongellaz, D.Arzur, F.Cardoen - France 2
France Télévisions

Plusieurs minutes d'applaudissements et des frissons. Les soignants ont été longuement salués ce mardi 14 juillet, place de la Concorde à Paris. Cette fête nationale n'a pas ressemblé aux autres, mais le Covid n'a pas tué le symbole de la fête nationale.

Ils ont été au front, en première ligne face au virus. C'est à eux que le chef de l'Etat a voulu dédier ce 14 Juillet si particulier. "C'est un surplus d'émotion ... En fait on a tous les souvenirs qui reviennent. C'étaient des moments très forts, lourds physiquement et psychologiquement. Maintenant quand on fait le point, on a des équipes fatiguées", confie Alexia Auzac, infirmière en EHPAD. À la tribune officielle, 1300 invités d'honneur étaient présents.

Un format particulier

Une cérémonie pas comme les autres, sans aucun public et avec des troupes réduites. Caissières, éboueurs, agents d'entretien : certains des "deuxièmes lignes" avaient aussi un message pour les Français. "Les gens nous remerciaient, nous applaudissaient, nous offraient des fleurs et du chocolat. Mais c'était au début. Maintenant, je pense qu'ils en ont un petit marre des gestes barrières et qu'il y a du relâchement", affirme Chantal Beucher, hôtesse de caisse à Laval. Au-dessus de la place, un ballon s'est élevé dans les airs. Il portait un message adressé au président de la République : "Derrière les hommages, Macron asphyxie l'hôpital".

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.