REPLAY. 14-Juillet : défilé militaire réduit, hommage aux soignants... Emmanuel Macron a présidé une cérémonie spéciale place de la Concorde

A cause de l’épidémie de Covid-19, le traditionnel défilé des armées à Paris, pour la fête nationale est remplacé par une cérémonie en format réduit.

Ce qu'il faut savoir

Sans défilé et sans public, c'est une fête nationale inhabituelle, marquée par l'épidémie de coronavirusEmmanuel Macron a présidé mardi 14 juillet une cérémonie militaire, place de la Concorde, en remplacement du traditionnel défilé, pour rendre un hommage national aux militaires et civils engagés dans la lutte contre l'épidémie.

Un format inédit. Pour parer aux risques sanitaires, les autorités avaient prévu un dispositif resserré sur la place de la Concorde, qui accueillait 2 000 participants, contre plus de 4 000 militaires mobilisés d'habitude. Pas de blindés ni de troupes à pied descendant les Champs Elysées, mais un défilé aérien pour autant maintenu, avec une vingtaine d'hélicoptères et une cinquantaine d'avions. 

Un hommage à De Gaulle. La cérémonie du 14-Juillet a débuté par un hommage au général Charles de Gaulle, 80 ans après son fameux appel à la résistance, lancé depuis Londres. La Patrouille de France a dessiné dans le ciel son panache de fumée bleu-blanc-rouge. Elle a été suivie de Rafale et de Mirage 2000 ainsi que deux Typhoon de l'armée de l'air britannique. Quatre Rafale du porte-avions français Charles de Gaulle ont clôt ce premier tableau aérien.

Hommage aux soignants. Le Service de santé des armées (SSA), très mobilisé au pic de la pandémie, a été particulièrement mis à l'honneur lors de cette cérémonie, qui a mis en valeur de multiples unités militaires qui ont œuvré à lutter contre le coronavirus. Un hommage à l'ensemble du monde soignant a clôturé la cérémonie, au son de la Marseillaise.  

Retrouvez ici l'intégralité de notre live #14JUILLET

23h40 : Faut-il voir un message dans les couleurs dominantes du feu d'artifice parisien ?

23h35 : L'avantage qu'il n'y ai pas de public durant le feu d'artifice c'est que l'on apprécie de ne pas voir les écrans des téléphones portables allumés

23h30 : Devant ma télé pour la première fois en 5 ans ou je normalement sur le champs de mars ... c’est quand même pas la même chose

23h27 : Si vous avez loupé le passage dansé du concert de Paris, le voici en replay :

23h17 : C'est parti pour le feu d'artifice... sur un air de Dalida, qui change un peu de la programmation précédente.



23h10 : Quelle poésie, ce duo de danseurs sur un merveilleux morceau de Mozart!! Merci, merci, merci

23h10 : Quel bonheur de voir évoluer ces danseurs enlacés ! Quelle délivrance, dans cette ambiance frôlant parfois la paranoïa !!!

23h08 : Avis à ceux qui me demandent toutes les deux minutes à quelle heure commence le feu d'artifice, rassurez-vous, une petite Marseillaise et le concert est terminé.

22h59 : Un pur moment de bonheur ce concert, en plus ils nous jouent le boléro de Ravel, un ravissement, un moment de bonheur même sans public

22h58 : Le Bolérooo ! Toujours me donnera des frissons. C'était celui préféré de ma maman immigrée Italienne ! Vive la France !

22h58 : Gros succès pour le Boléro de Ravel dans les commentaires !

22h57 : À Nice, nous n'avons pas le coeur à fêter le 14 juillet... Il y a 4 ans, à 22h34, 86 vies ont été arrachées à l'issue du feu d'artifice. Et plus de 400 personnes ont été blessées. Ce soir 86 faisceaux lumineux s'élèvent dans le ciel en mémoire des victimes. Nous pensons fort à eux. La ville reste fortement marquée par cette tragédie

22h56 : On continue notre tour de France des 14 juillet, avec celui forcément recueilli de @flopinette.

22h46 : Bonne fête Nationale ! Depuis ToulouseSeul regret, une minable diapositive de rétrospective sur le thème de la devise nationale avec 10 photos qui reviennent en boucle sur 3 min et aucun son. Bref, l'imagination a ses limites.

22h46 : Et pendant ce temps, à Toulouse...

22h34 : Moment merveilleux, quel bonheur que ce concert ait lieu malgré les circonstances!

22h38 : Étrange concert tout de même. Jouer en plein air sans public doit paraître bien étrange et assez triste aux musiciens.Même si ce concert est fait pour être diffusé sur les tv du monde entier, l'absence de public lui fait perdre son sens festif!

22h33 : Ils sont quand même à 50% de leur effectif, coronavirus oblige. Voyons le verre à moitié plein.

22h33 : Quelle déception que le chœur de Radio France soit quasi absent de ce concert ! Ils apportaient tant les années précédentes...

22h11 : Retour en vidéo sur les moments forts de la première heure du Concert de Paris.

21h58 : @Charlotte Il y a sans doute des délais incompressibles pour étudier précisément le périmètre de l'interdiction, les éventuelles amendes, consulter qui de droit, faire paraître un décret et laisser aux gérants de cinéma ou responsable de l'accueil en préfecture de s'y adapter (notamment en installant la signalétique).

21h56 : Bonsoir Pierre. J'ai écouté l'interview du chef de l'état ce midi mais je n'ai pas compris pour quelle raison le port du masque serait rendu obligatoire dans les lieux clos au 1er Août. Pourquoi cette date ? Le temps de prendre des décrets ? De laisser la population s'organiser ? Le délai me semble long. Merci de votre réponse !

22h26 : Le Concert du 14 juillet tient toutes ses promesses...Les rangs clairsemés des auditeurs pour cause de Covid nous rappellent l importance des manifestations culturelles ouvertent à tous les publics. Bravo à toutes les chaines et radios qui diffusent ce pur moment d'émotion!

21h46 : Je trouve vraiment triste ce concert sans public, et avec des applaudissements qui viennent d'on ne sait où. Si je ne voulais pas rater cette occasion de regarder et d'écouter de la musique en live, je ferais comme pour les matches de foot sans supporters, je ferais autre chose... Même Paris semble morne et triste ce soir... Tout gris...

21h46 : Vos premières impressions après une grosse demi-heure de concert.

21h39 : Et histoire d'être complet, je vous glisse comme lecture entre deux œuvres cet article universitaire allemand sur les risques de contamination au coronavirus en jouant de la musique !

21h38 : Concernant le choeur, selon les règles de distanciation établies avec la médecine du travail, "nous serons répartis sur quatre rangs, avec trois mètres de distance entre chaque rang, et 1,25 mètre de séparation latérale ente chaque chanteur", expliquait Laurent Koehl , représentant du Chœur de Radio France au Figaro il y a quelques jours.

21h36 : Pour vous donner une idée, voilà deux images de la formation :

- en 2019 :



- cette année :

21h34 : @Alice Je ne suis pas au milieu de l'orchestre pour vous en assurer, mais sur les images il semble bien que oui. Il existe un protocole sanitaire pour les orchestres (je crois qu'il y a un protocole sanitaire pour tout). L'an dernier, les musiciens se partageaient un pupitre pour deux, ce n'est plus le cas cette année.

21h30 : Bonsoir, je n’ai pas l’habitude des concerts classiques. Les pupitres sont ils plus espacés que d’habitude sur le concert de France 2?

21h26 : Comme on vous l'explique ici, le concert est diffusé dans une flopée de pays européens, cherchez du côté des chaînes de votre pays ? Sinon, vous avez toujours moyen de l'écouter sur France Inter...

21h24 : Et pour les français de l étranger, où pouvant nous suivre les célébrations? Merci

21h24 : Émotion à l'état pur, le cœur qui bat la chamade. Merci merci pour la musique e tutti 🌞

21h24 : C'est parti pour le concert du 14 juillet, avec du Berlioz popularisé par La Grande Vadrouille en entrée. Un collègue me glisse : "avec cette musique, c'est vrai que c'est dur de pas avoir en tête les Spitfire qui survolent Paris et les paras à big moustache qui débarquent sur les toits de Garnier".

21h02 : Et comme au début du film, le concert se déroulera sans public, les accès au Champ-de-Mars étant interdits. Ce serait ballot de créer un cluster de mélomanes.

21h01 : Pour la petite histoire, le premier morceau du concert, la Damnation de Faust d'Hector Berlioz, est celui que tente de faire jouer à son orchestre Louis de Funès au début de La Grande Vadrouille.




21h23 : Dans 15 minutes, vous avez rendez-vous avec Mozart, Berlioz, Piaf et Stéphane Bern pour le Concert de Paris. Sous la direction de la cheffe d’orchestre Eun Sun Kim, l’Orchestre national de France, la Maîtrise et Chœur de Radio France, ainsi que les plus grands solistes internationaux promettent d'offrir "un concert de rêve". Deeeemandez le programme !

21h26 : Il y aura sans doute 800 000 à un million de chômeurs de plus en France, a estimé le président de la République lors de son interview du 14 juillet. D’où la nécessité d’un plan de relance, et la priorité, ce sera de tout faire pour aider les jeunes. Explications de France 2.




(FRANCE 2)

20h05 : @Paris Raison de plus pour regarder tout ça sur notre site !

21h34 : Bonjour FI. Habitant proche du Champ-de-Mars, quand je vois le monde qui essaye de converger vers le lieu du feu d’artifice, je pense qu’il faut vraiment rappeler que c’est sans public et que l’accès au Champ-de-Mars est fermé.

21h37 : 20 heures (ou à peine plus), faisons le point sur les principales informations de la journée.

Emmanuel Macron souhaite que le port du masque soit rendu "obligatoire dans tous les lieux publics clos" à partir du 1er août. Il a également évoqué "des signes" montrant que l'épidémie de Covid-19 "repart un peu".


Le président a aussi abordé la réforme des retraites (dont il souhaite qu'elle aille à son terme) et a dit avoir confiance en son nouveau ministre de l'Intérieur, Gérald Darmanin, attaqué par les féministes en raison de la plainte pour viol dont il est l'objet. Cet article vous résume tout ce qu'il faut retenir de l'entretien .

Une étude française fait part pour la première fois d'un cas de contamination intra-utérine au coronavirus.

• Après la politique, la musique et la pyrotechnie : vous pourrez suivre ici le Concert de Paris et le feu d'artifice qui s'en suit.

21h43 : Ça faisait longtemps qu'on n'avait pas eu un petit procès d'intention mâtiné de complotisme électoral @Frankie. Revenons précisément sur ce que le président a dit ce midi : "L’esprit de justice, c’est peut-être de se dire que pour ceux qui paient la taxe d’habitation, c’est légitime de prendre plus de temps pour la supprimer." A voir comment cela se traduira dans les faits, sachant qu'en avril dernier, Bruno Le Maire affirmait que le calendrier de la réforme était inchangé malgré la crise. Ce n'est donc pas exactement une annonce.