Une majorité politique fragilisée

Après les propos d'Emmanuel Macron qui ont semé le trouble au PS et la famille écologiste qui vole en éclats, la majorité apparaît fragilisée. L'analyse de Nathalie Saint-Cricq.

France 2

Suite aux propos récents du ministre de l'Économie Emmanuel Macron et aux départs de François de Rugy et Jean-Vicent Placé du groupe Europe Écologie-Les Verts, Nathalie Saint-Cricq, chef du service politique de France 2, fait le point.

Sur le plateau, elle affirme que les récents propos du ministre de l'Économie étaient "une grosse bourde. Emmanuel Macron n'a pas téléphoné [à l'Élysée] avant pour prévenir, mais lui a été appelé et sommé de rectifier". Pour preuve, la journaliste évoque son "rétropédalage et son recadrage par Manuel Valls". C'est une "grosse couleuvre à avaler pour le parti socialiste", qui donne l'image d'un "parti divisé et d'une majorité fragilisée".

La gauche devra clarifier sa ligne avant 2017

Néanmoins, "on peut aussi penser que les gros sabots d'Emmanuel Macron vont, à terme, obliger à une clarification sur la ligne de la gauche pour 2017".

Concernant la situation des écologistes, Nathalie Saint-Cricq conclut : "L'explosion des Verts, ça va dans le même sens : qu'ils choisissent une bonne fois pour toutes entre Manuel Valls-François Hollande ou le pôle Mélenchon-Cécile Duflot."

Le JT
Les autres sujets du JT
Le ministre de l\'Economie Emmanuel Macron (à gauche) et le Premier ministre Manuel Valls à la sortie de l\'Elysée, à Paris, le 31 juillet 2015.
Le ministre de l'Economie Emmanuel Macron (à gauche) et le Premier ministre Manuel Valls à la sortie de l'Elysée, à Paris, le 31 juillet 2015. (ETIENNE LAURENT / AFP)