Cet article date de plus de deux ans.

Municipales : après la surprise des européennes, quelle stratégie pour les écologistes ?

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 2 min.
Municipales : après la surprise des européennes, quelle stratégie pour les écologistes ?
FRANCE 2
Article rédigé par
France Télévisions

Europe Écologie-Les Verts a créé la surprise lors du dernier scrutin européen avec près de 14% des voix. Quelle stratégie ont-ils choisie pour les élections municipales ?

"Être présents partout où c'est possible de manière autonome", voilà la stratégie d'Europe Écologie-Les Verts pour les prochaines élections municipales, selon le journaliste Jean-Baptiste Marteau. Les écologistes annoncent vouloir déposer des listes au premier tour dans 39 des 40 villes de plus de 100 000 habitants. "Il y en avait seulement 17 en 2014", précise le journaliste. Les premiers sondages sont plutôt encourageants pour les Verts. À Grenoble (Isère), Bordeaux (Gironde), Montpellier (Hérault), Besançon (Doubs) ou Caen (Calvados), la liste EELV dépasse les 20% d'intentions de vote. D'autres villes sont scrutées avec attention par le parti : Rennes (Ille-et-Vilaine) Nantes (Loire-Altantique), mais aussi Paris, "où la liste écolo a frôlé les 20% aux européennes, très, très loin devant celle du PS", rappelle Jean-Baptiste Marteau.

L'écologie, un secteur qui porte politiquement

Cependant, les points de vue sur l'écologie de certains maires du centre ou de droite ont évolué. À l'image de Brigitte Fouré, maire UDI d'Amiens (Somme), qui prônait en 2014 le retour de la voiture en centre-ville. L'édile donne désormais la priorité aux "modes doux de déplacement, comme les piétons ou les vélos", cite le journaliste de France 2.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.