Municipales : après la surprise des européennes, quelle stratégie pour les écologistes ?

Europe Écologie-Les Verts a créé la surprise lors du dernier scrutin européen avec près de 14% des voix. Quelle stratégie ont-ils choisie pour les élections municipales ?

FRANCE 2
#AlertePollution

Rivières ou sols contaminés, déchets industriels abandonnés… Vous vivez à proximité d’un site pollué ?
Cliquez ici pour nous alerter !

"Être présents partout où c'est possible de manière autonome", voilà la stratégie d'Europe Écologie-Les Verts pour les prochaines élections municipales, selon le journaliste Jean-Baptiste Marteau. Les écologistes annoncent vouloir déposer des listes au premier tour dans 39 des 40 villes de plus de 100 000 habitants. "Il y en avait seulement 17 en 2014", précise le journaliste. Les premiers sondages sont plutôt encourageants pour les Verts. À Grenoble (Isère), Bordeaux (Gironde), Montpellier (Hérault), Besançon (Doubs) ou Caen (Calvados), la liste EELV dépasse les 20% d'intentions de vote. D'autres villes sont scrutées avec attention par le parti : Rennes (Ille-et-Vilaine) Nantes (Loire-Altantique), mais aussi Paris, "où la liste écolo a frôlé les 20% aux européennes, très, très loin devant celle du PS", rappelle Jean-Baptiste Marteau.

L'écologie, un secteur qui porte politiquement

Cependant, les points de vue sur l'écologie de certains maires du centre ou de droite ont évolué. À l'image de Brigitte Fouré, maire UDI d'Amiens (Somme), qui prônait en 2014 le retour de la voiture en centre-ville. L'édile donne désormais la priorité aux "modes doux de déplacement, comme les piétons ou les vélos", cite le journaliste de France 2.

Le JT
Les autres sujets du JT

Franceinfo est partenaire de la consultation "Agissons ensemble pour l'environnement" avec Make.org. Si vous souhaitez y participer, vous pouvez proposer vos idées et voter sur celle des autres participants dans le module ci-dessous.

Le député européen EELV Yannick Jadot, à Lyon (Rhône), le 5 esptembre 2019.
Le député européen EELV Yannick Jadot, à Lyon (Rhône), le 5 esptembre 2019. (ROMAIN LAFABREGUE / AFP)