Législatives 2022 : Yannick Jadot ne figure pas parmi les 100 candidats écologistes investis au sein de la Nupes

Le candidat EELV à l'élection présidentielle ne fait pas partie de la liste dévoilée vendredi pour l'union de la gauche.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Le secrétaire national d'Europe Ecologie-Les Verts, Julien Bayou (à gauche) et le candidat écologiste à l'élection présidentielle 2022, Yannick Jadot (à droite), le 28 septembre 2021 à Paris. (GEOFFROY VAN DER HASSELT / AFP)

On connaît désormais le nom des candidats écologistes de la Nouvelle Union populaire écologique et sociale (Nupes), avec une absence remarquée, celle du candidat d'Europe Ecologie-Les Verts à l'élection présidentielle, Yannick Jadot. Le pôle écologiste a dévoilé sur son site internet, vendredi 13 mai, la liste de ses 100 candidats aux législatives au sein de la Nupes.

Le secrétaire national d'EELV, Julien Bayou, est investi dans la 5e circonscription de Paris, son adjointe Sandra Regol dans la 1re du Bas-Rhin. La porte-parole du parti, Eva Sas, se présentera dans la 8e circonscription de la capitale alors que la trésorière Marine Tondelier affrontera Marine Le Pen à Hénin-Beaumont (11e du Pas-de-Calais). Quant à la finaliste de la primaire écologiste, Sandrine Rousseau, elle se présentera dans la 9e circonscription de Paris.

Delphine Batho dans les Deux-Sèvres, Aurélien Taché dans le Val-d'Oise

Les partenaires d'EELV dans le pôle écologiste ont bénéficié de plusieurs investitures, comme la patronne de Génération écologie, Delphine Batho (2e des Deux-Sèvres), Hubert Julien-Laferrière (2e du Rhône) et Cédric Villani (5e de l'Essonne), tous trois députés sortants. C'est également le cas de Sophie Taillé-Polian (11e du Val-de-Marne) et Benjamin Lucas (8e des Yvelines), co-coordinateurs de Génération.s, le parti fondé par Benoît Hamon. Même chose pour le fondateur des Nouveaux Démocrates, l'ex-macroniste Aurélien Taché, investi dans la 10e du Val-d'Oise.

Plusieurs anciens candidats aux municipales ou aux régionales ont été investis, comme Julie Laernoes à Nantes (4e de Loire-Atlantique), Charles Fournier en Centre-Val de Loire (1re de l'Indre) ou encore Nicolas Thierry en Nouvelle-Aquitaine (2e de Gironde).

Enfin, Pauline Rapilly-Ferniot, cette membre du collectif Ibiza qui avait été sortie manu militari d'une conférence de presse de Marine Le Pen pendant l'entre-deux-tours de la présidentielle, a quant à elle été investie dans la 9e circonscription des Hauts-de-Seine.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Europe-Ecologie Les Verts (EELV)

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.