Cet article date de plus d'onze ans.

Dispositif policier renforcé pour un 1er mai sensible

Ils n'auront pas un mais quatre rassemblements à encadrer. Les effectifs policiers, habituellement importants le 1e mai, sont encore relevés aujourd'hui à Paris. La préfecture veut éviter tout débordement venant d'"éléments radicaux".
Article rédigé par Alexandre Chassignon
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min
Franceinfo (Franceinfo)

Par rapport à l'année dernière, le dispositif est gonflé de plus de 150 hommes. La préfecture de police de Paris alignera environ 1.000 policiers dans les rues de la capitale pour encadrer les manifestations prévues aujourd'hui. S'y ajoutent les 500 agents dédiés d'ordinaire à l'ordre public. Parmi ces 1.500 policiers, environ 140 surveilleront particulièrement le métro parisien.

Jean-Louis Fiamenghi, directeur de cabinet du préfet de police de Paris, veut surtout prévenir les débordements d'"éléments radicaux". "Nous allons assurer l'étanchéité des cortèges pour éviter que certains de ces éléments dits à risques viennent perturber ces rassemblements ."

"Pas de menace précise, mais une période particulière" - Le directeur de cabinet du préfet de police

"Il n'y a pas de menace précise, a-t-il relativisé, mais nous sommes dans une période particulière, une période électorale, avec une certaine radicalisation des discours ". Ce 1er mai concentre le traditionnel cortège syndical, un autre de FO, un meeting de Nicolas Sarkozy et le défilé du Front national.

La semaine dernière Martine Aubry,  première secrétaire du PS, a estimé que Nicolas Sarkozy avait fait de la "provocation " à propos du 1er Mai, et qu'il serait donc "responsable " d'éventuelles "violences ".


Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.