Cet article date de plus de neuf ans.

Débat télévisé : selon LH2, François Hollande a été jugé plus convaincant que Nicolas Sarkozy

Selon un sondage de l'institut LH2 pour Yahoo! publié jeudi 3 mai, François Hollande est apparu plus convaincant que Nicolas Sarkozy lors du débat télévisé d'entre-deux-tours qui les a opposé, la veille. Nicolas Sarkozy a été jugé plus dynamique.
Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 3 min.
François Hollande et Nicolas Sarkozy seront face-à-face le 6 mai (AFP)

Selon un sondage de l'institut LH2 pour Yahoo! publié jeudi 3 mai, François Hollande est apparu plus convaincant que Nicolas Sarkozy lors du débat télévisé d'entre-deux-tours qui les a opposé, la veille. Nicolas Sarkozy a été jugé plus dynamique.

François Hollande a été jugé plus convaincant (45%) que Nicolas Sarkozy (41%) lors de leur débat de l'entre-deux-tours, tandis que 14% des personnes interrogées répondent "ni l'un ni l'autre", selon un sondage de l'institut LH2 pour Yahoo! publié jeudi.

Invités à s'exprimer sur des qualificatifs, les sondés jugent que François Hollande a été le plus sérieux et le plus sympathique des deux (48% dans les deux cas, contre 44% et 26% pour Nicolas Sarkozy). Sur l'adjectif "sympathique", 26% répondent "ni l'un ni l'autre".

Le candidat socialiste a également été jugé comme le candidat le plus proche de leurs préoccupations par 47% des téléspectateurs, contre 33% pour Nicolas Sarkozy.

Les personnes ayant suivi le débat ont également eu le sentiment que le candidat socialiste était plus sincère (46%) que le président sortant (33%), et plus rassurant (43% contre 30%).

Sarkozy plus compétent que son rival

Nicolas Sarkozy de son côté est apparu comme le plus dynamique des deux, selon 48% des répondants, contre 38% pour François Hollande.

Le candidat de l'UMP a été jugé plus crédible que son rival socialiste (44% contre 42%) et plus compétent (47% contre 41%). Enfin il est apparu comme celui qui a le plus la stature d'un président de la République (50%), contre 43% pour le candidat socialiste.

Le député de la Corrèze a été trouvé le plus convaincant sur la lutte contre les inégalités sociales (58%), l'éducation (55%), le pouvoir d'achat (45%) et l'emploi (43%). Nicolas Sarkozy l'a été sur le rôle de la France à l'international (51%), l'Europe (49%), l'immigration (48%), la maîtrise des dépenses publiques (46%) et la réduction de la dette (45%).

Hollande obtiendrait 53% des voix, le 6 mai

Dans l'échantillon, parmi les 1.077 personnes inscrites sur les listes électorales se déclarant certaines d'aller voter et ayant exprimé une intention de vote, 53% ont l'intention de voter pour M. Hollande et 47% en faveur de M. Sarkozy, dimanche 6 mai.

Le candidat socialiste bénéficierait du report de 93% des voix de Jean-Luc Mélenchon, de 39% de celles de François Bayrou et de 22% de celles de Marine Le Pen.

Pour sa part, le président-candidat recueillerait 50% des électeurs de Mme Le Pen, 31% de ceux de M. Bayrou et de 2% de ceux de M. Mélenchon.

Par ailleurs, 30% des électeurs M. Bayrou, 28% de ceux de Mme Le Pen et 5% de ceux de M. Mélenchon voteraient blanc ou nul ou ne se prononcent pas.

Enfin, 94% des personnes qui ont l'intention de voter François Hollande sont sûres de leur choix, contre 92% de celles qui se prononcent pour Nicolas Sarkozy.

Les conditions de réalisation et d'interprétation du sondage

Sondage réalisé en ligne du 2 mai après 23 heures au 3 mai à 10 heures, auprès d'un échantillon de 498 personnes ayant suivi le débat, recrutées du 27 avril au 2 mai au sein d'un échantillon de 1.565 personnes, représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus (méthode des quotas).

Les intentions de vote sont calculées sur la base des personnes inscrites sur les listes électorales, se déclarant certaines d'aller voter et ayant exprimé une intention de vote.

Marge d'erreur de 1,9 à 3 points pour une intention de vote allant de 5 à 10% jusqu'à 40 à 60%.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Politique

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.