Réforme constitutionnelle : la République perd-t-elle ses principes ?

Sur le plateau du Soir 3, le Défenseur des droits Jacques Toubon s'exprime sur les débats qui agitent l'Assemblée nationale depuis ce vendredi 5 février.

Voir la vidéo
FRANCE 3

Jacques Toubon, Défenseur des droits, est l'invité du Soir 3 ce vendredi 5 février. La réforme constitutionnelle - et ses chapitres sur l'état d'urgence et sur la déchéance de nationalité - est étudiée par les députés de l'Assemblée nationale depuis aujourd'hui. Et les débats sont houleux. La question de la déchéance divise les groupes politiques.

L'ancien garde des Sceaux redoute un changement de système. "On est en train d'affaiblir nos principes. Et comme le président de la République l'a justement dit, ça veut dire qu'on donne une première victoire aux adversaires. Qu'est-ce que veulent les terroristes ? C'est d'abord que nous changions de système, que nous affaiblissions nos démocraties, que nous nous divisions entre nous-mêmes, que nous nous combattions les uns les autres", déclare-t-il.

"L'exception va devenir la règle"

Si l'état d'urgence est bien encadré, le Défenseur des droits craint que l'on prenne davantage de mesures restrictives : "La loi ordinaire va devenir comme la loi extraordinaire, l'exception va devenir la règle, et d'un état d'exception temporaire et borné, on passera à un état temporaire permanent. C'est ça, l'inquiétude que nous avons". Jacques Toubon serait enclin à ce que ces sujets soient débattus avec les citoyens dans un climat plus apaisé.

Le JT
Les autres sujets du JT
Jacques Toubon, le 16 juillet 2014.
Jacques Toubon, le 16 juillet 2014. (MIGUEL MEDINA / AFP)