Cet article date de plus de dix ans.

Manuel Valls met les choses au point avec Ségolène Royal

Pour le Premier ministre, personne n'est à part dans son équipe gouvernementale, après la polémique suscitée par les propos de Ségolène Royal dans "Paris Match".

Article rédigé par franceinfo
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min
Le Premier ministre Manuel Valls et la ministre de l'Ecologie Ségolène Royal, à l'Assemblée nationale, le 16 avril 2014. (JACQUES DEMARTHON / AFP)

Aucune exception : "Il n'y a personne qui est à part." Le message de Manuel Valls adressé à Ségolène Royal semble clair. En marge d'un meeting à Lille pour la campagne des européennes, jeudi 15 mai, le Premier ministre est revenu au micro de BFMTV sur la polémique après l'interview de sa ministre de l'Ecologie dans Paris Match, publiée le jour même. L'ancienne candidate à l'élection présidentielle affirmait dans l'hebdomadaire garder sa liberté de parole.

Comme le rappelle Manuel Valls, Ségolène Royal a accusé Paris Match d'avoir sorti des propos de leur contexte. Mais par sécurité, le chef du gouvernement rappelle tout de même : "Au sein du gouvernement, (...) il n'y pas personne qui a une liberté de parole qui serait en dehors de la collégialité du gouvernement dont j'ai la charge." Dans son interview, Ségolène Royal distribue quelques coups à ses collègues du gouvernement, notamment le ministre de l'Economie Arnaud Montebourg et le ministre des Finances Michel Sapin.

Manuel Valls a également appelé ses ministres à "être exemplaires", et à n'avoir comme seule préoccupation que "l'intérêt général et l'intérêt des Français". Si le Premier ministre se défend de recadrer sa ministre en affirmant qu'il n'a "pas besoin de rappel à l'ordre ou de coup de menton", il paraît tout de même avertir Ségolène Royal sur son devoir de solidarité gouvernementale.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.