VIDEO. Copé : "C'est moi qui ai proposé une nouvelle avancée"

Jean-François Copé s'est félicité de la sortie de crise à l'UMP, en précisant que c'était lui qui en était à l'origine. 

Francetv info

Jean-François Copé a assuré mardi 18 décembre, au lendemain de l'accord conclu avec François Fillon, que la page des "trois semaines de cauchemar" à l'UMP, était tournée, avec une idée forte : "Ne plus jamais vivre ça." Sur BFMTV-RMC, le président du principal parti d'opposition a assuré n'avoir "ni arrière-pensées, ni rancœur" après cette période d'affrontement sans merci avec l'ancien Premier ministre. "Nous nous sommes retrouvés, mis d'accord, serré la main et c'était vraiment la plus belle des choses après ces trois semaines de cauchemar", a relaté le député-maire de Meaux à propos de son rendez-vous la veille avec François Fillon.

"Nous avons, en faisant un pas l'un vers l'autre, trouvé le bon chemin", a-t-il noté. "C'est moi qui quelque part, ai proposé une nouvelle avancée", a relevé Jean-François Copé à propos de la date de mi-septembre pour une nouvelle élection à la tête de l'UMP, qu'il a qualifiée de "proposition médiane".

Jean-François Copé, le 12 décembre 2012.
Jean-François Copé, le 12 décembre 2012. (MIGUEL MEDINA / AFP)