Cet article date de plus de neuf ans.

Comment mettre en scène ses vœux, par les candidats à la présidentielle

L'exercice des vœux en vidéo sur internet permet de voir les différentes techniques de communication utilisées par les candidats à l'Elysée.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 4 min.
Capture d'écran de la vidéo de vœux de François Bayrou, mise en ligne par le MoDem le 30 décembre 2011. (CAPTURE D'ÉCRAN DAILYMOTION / FTVI)

Un seul exercice, des dizaines de façons de l'exécuter. Chaque année, la période des vœux permet aux responsables politiques de montrer, face caméra, leurs talents en communication. Avant même ceux de Nicolas Sarkozy, diffusés dans les journaux télévisés samedi 31 décembre peu après 20 heures, de nombreux candidats à la présidentielle avaient rendu publics les leurs. Il y en a pour tous les goûts.

 • Le plus "famille" : Dominique de Villepin

L'ancien Premier ministre a choisi de faire appel à des militants pour donner une image de rassemblement autour de lui. L'idée est astucieuse, mais comme la vidéo dure plus de cinq minutes, cela donne un peu l'impression que son équipe pose pour une photo. 

Côté fond, Villepin travaille sa posture gaulliste : "La République des partis, ce n'est pas la France. Nous n'avons pas besoin d'un président de droite, d'un président de gauche, d'un président du centre, mais d'un président des Français, un président arbitre", déclare-t-il.

 

• Le plus tactile : Jean-Luc Mélenchon

Sans doute Jean-Luc Mélenchon veut-il adoucir son image. Tablette tactile à la main, le candidat du Front de gauche regarde d'un œil attendri des militants donner leurs souhaits pour 2012.

Il s'adresse ensuite aux internautes, la main sur le cœur, pour les appeler à "prendre le pouvoir contre la résignation", "face aux riches et aux puissants". Le but ? "Trouver le bonheur", qui est pour lui une "idée nouvelle en politique".

• Le plus sonore, puis le plus rose : François Hollande

"Bonjour, c'est François Hollande qui vous parle." Les 250 000 électeurs de la primaire qui avaient laissé au PS leur numéro de téléphone ont dû être surpris en décrochant leur téléphone, samedi 31 décembre en fin de matinée. Avant de se plier à l'exercice de la vidéo, le candidat socialiste a enregistré un message destiné à remercier ceux qui lui ont donné "la légitimité de conduire cette campagne au nom, bien plus que des socialistes, au nom de la gauche".

Dans l'après-midi, François Hollande a donc mis en ligne sa vidéo. Sobre, elle respecte le code-couleur du PS, avec un fond rose pâle. Il y critique le bilan de Nicolas Sarkozy, avant d'appeler au "changement" et au "redressement" de la France, qu'il s'agisse de finances publiques, d'industrie ou d'un "redressement moral, autour des valeurs de la République qui ont été froissées ces dernières années".

 

• Le plus casanier : Hervé Morin

L'an passé, le candidat du Nouveau Centre avait été raillé pour avoir prononcé ses vœux depuis sa cuisine. Cette fois, il choisit le salon de son appartement, et s'entoure de plusieurs personnes venues l'interroger dans le cadre de sa campagne.

Il plaide pour un "esprit du collectif" et le respect "des principes républicains", en mettant l'accent sur la "production française", l'éducation et la solidarité.

 

• La plus buggée : Marine Le Pen

"Là où je suis en France, des circonstances un peu particulières m'obligent à m'adresser à vous sans image." La présidente et candidate du FN s'excuse rapidement de ce petit souci technique avant de passer aux choses sérieuses. Elle s'en prend notamment aux "affabulateurs", adeptes de "l'ultralibéralisme" et de "l'enfermement des dogmes européens". Et souhaite pour 2012 "rendre le pouvoir au peuple"

• La plus "Noël" : Eva Joly

Les couleurs de la vidéo d'Eva Joly sont soigneusement étudiées : le rouge des lunettes et de la veste de la candidate écologiste s'accorde parfaitement avec celui des boules de Noël qui ornent encore le sapin en arrière-plan.

En ce qui concerne le fond, Eva Joly insiste particulièrement sur l'idée de justice : "Le mot égalité, promesse de justice, est inscrit sur le fronton de nos écoles, dit l'ancienne juge. Mais dans la réalité, l'égalité et la justice sont délaissées. Je souhaite mettre la justice au cœur de notre vie publique. C'est par elle que chacun aura accès à un emploi et à un toit."

• La caméra avec la meilleure mise au point : François Bayrou

Difficile ici d'être distrait par le décor : tout ce qui entoure le candidat MoDem est flou, la mise au point de la caméra ne se concentre que sur François Bayrou. Il appelle à la "vérité" pour 2012, à "l'action" publique face à la crise ainsi qu'à l'unité : "Un pays uni, rien ne lui résiste", déclare-t-il.

• La plus mobile : Corinne Lepage

La candidate de Cap 21 a choisi la sobriété en enregistrant ses vœux devant une plante verte. Du coup, pour compenser et dynamiser l'ensemble, l'ancienne ministre de l'Environnement fait de grands gestes avec ses mains, qu'elle répète durant quatre minutes.

Elle y développe les thèmes de l'accès à la santé ou de la relance économique, et insiste particulièrement sur le "retour" à une justice indépendante : "Nous savons tous combien les procédures sont longues et difficiles dès lors qu'il s'agit d'affaires intéressant les amis du pouvoir", dénonce-t-elle.

• Le plus local : Nicolas Dupont-Aignan

Enfin, pas de fond statique ou de champ de blé en arrière-plan pour Nicolas Dupont-Aignan. L'ancien membre de l'UMP et candidat de Debout la République affiche son ancrage local : "J'ai choisi de vous présenter mes vœux 2012 devant cette école maternelle de ma ville" de Yerres (Essonne). Il y développe ses thèmes de prédilection, à savoir la critique de "cette petite caste bruxelloise" et des agences de notation.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.