Comment l'Elysée réduit peu à peu son train de vie

Son budget doit être ramené à 101,6 millions d'euros l'an prochain et à 100 millions d'euros en 2015. 

Vue aérienne de Fort de Brégançon (Var) le 17 mai 2007.  
Vue aérienne de Fort de Brégançon (Var) le 17 mai 2007.   (BORIS HORVAT / AFP)

L'Elysée se met à la diète. Avec un budget qui doit être ramené à 101,6 millions d'euros en 2014 (-2%), la présidence a affirmé dans un communiqué, samedi 12 octobre, vouloir s'inscrire "résolument dans la trajectoire de redressement des comptes publics".

Depuis 2012, les économies s'élèvent à 13,8 millions d'euros avec un objectif de "stabilisation" du budget à 100 millions d'euros exactement à compter de 2015. Comment le palais de l'Elysée réduit-il peu à peu son train de vie ? Francetv info liste les économies et les recettes. 

Des réductions de dépenses autour du personnel

La présidence entend poursuivre "la maîtrise de l'évolution" de ses emplois, des rémunérations de ses collaborateurs. A l'été 2013, la Cour des comptes avait décerné un satisfecit à la gestion des services de l'Elysée pour la période suivant l'investiture de François Hollande, autrement dit le deuxième semestre 2012. Les magistrats de la rue Cambon avaient loué tout particulièrement la "compression des charges du personnel", la "réduction des dépenses liées aux déplacements présidentiels" et "la suppression de celles jusqu'ici consacrées aux études et sondages" chers à Nicolas Sarkozy. François Hollande lui-même avait réduit de 30% sa rémunération.

La vente aux enchères d'une partie de la cave

Fin mai, l'Elysée s'est résolu pour la première fois à vendre aux enchères une partie de sa cave, 1 200 bouteilles (soit environ un dixième). "On ne peut plus se permettre de mettre sur la table des bouteilles à 2 000 ou 3 000 euros", avait expliqué la chef sommelière de l'Elysée, Virginie Routis, dans une allusion à la crise.

Vente aux enchères de bouteilles de vin de la cave de l\'Elysée, le 30 mai 2013, à Issy-les-Moulineaux (Hauts-de-Seine).  
Vente aux enchères de bouteilles de vin de la cave de l'Elysée, le 30 mai 2013, à Issy-les-Moulineaux (Hauts-de-Seine).   (ERIC FEFERBERG / AFP)

La gestion du Fort de Brégançon abandonnée 

Autre évolution révélée samedi par Le Parisien/Aujourd'hui en France et confirmée par la présidence : le Fort de Brégançon, sur la côte varoise, sera donné en gestion au Centre des monuments nationaux dans le courant de l'année 2014, même si la présidence conservera la possibilité de s'en réserver ponctuellement l'usage. Du coup, les portes du Fort vont s'ouvrir aux visiteurs. 

 

JEFF WITTENBERG et CAROLINE ROBILLARD - FRANCE 2

Quant à la résidence de La Lanterne, un ancien pavillon de chasse en lisière du château de Versailles (Yvelines), dévolu jusqu'à Nicolas Sarkozy aux Premiers ministres, elle sera officiellement affectée l'an prochain à l'Elysée, qui en assumera les coûts. Cette demeure de plain-pied en forme de U a l'avantage d'être située à une demi-heure de Paris.