Cinq strauss-kahniens publient dans Le Monde daté de vendredi une tribune dans laquelle ils énoncent leurs priorités

Dans ce texte intitulé: "Après DSK, quel héritage conserver du strauss-kahnisme à gauche?", les auteurs soutiennent que les principes politiques portés par l'ex directeur général du FMI restent d'actualité.Ils listent plusieurs préoccupations dont la crise du capitalisme, et récusent la thèse d'Arnaud Montebourg sur la "démondialisation".

Le député-maire PS de Grenoble Michel Destot est également président du cercle \"Inventer à gauche\".
Le député-maire PS de Grenoble Michel Destot est également président du cercle "Inventer à gauche". (AFP - Joel Saget)

Dans ce texte intitulé: "Après DSK, quel héritage conserver du strauss-kahnisme à gauche?", les auteurs soutiennent que les principes politiques portés par l'ex directeur général du FMI restent d'actualité.

Ils listent plusieurs préoccupations dont la crise du capitalisme, et récusent la thèse d'Arnaud Montebourg sur la "démondialisation".

Autres thèmes évoqués: l'économie, la lutte contre les déficits publics, la place de l'Europe, la lutte contre les inégalités, le développement durable et l'immigration.

"Pour que la gauche gagne en 2012, elle doit se préparer à bien gouverner", affirment ce collectif constitué de Michel Destot, député-maire de Grenoble et président de "Inventer à gauche", Alain Bergounioux, vice-président de ce courant, la sénatrice Catherine Tasca (vice-présidente), Dominique de Combles de Nayves (secrétaire général) et l'ancien ministre Alain Richard (trésorier).

Selon eux "les crises actuelles valident plutôt les solutions de nature social-démocrate" préconisées par Dominique Strauss-Kahn et devraient être reprises, estiment-ils, par le candidat qui sera désigné lors de la primaire PS pour la présidentielle.