Cet article date de plus de cinq ans.

La primaire de gauche, idée "louable mais inutile", déclare Coronado (EELV)

Publié
Durée de la vidéo : 4 min.
coronado
France 3
Article rédigé par
France Télévisions

La question de la déchéance de nationalité fait encore et toujours débat. Les députés voteront la réforme constitutionnelle mercredi 10 février. Pour en parler, Sergio Coronado est l'invité du Grand Soir 3 ce dimanche 7 février.

"Mercredi, je ne voterai pas la révision constitutionnelle, ni la constitutionnalisation de l'état d'urgence ni la déchéance de nationalité", certifie Sergio Coronado, député Europe Ecologie-Les Verts, dans le Grand Soir 3. Christiane Taubira "a eu raison" de démissionner, estime le député des Français de l'étranger. "Elle a tenté pendant très longtemps de maintenir une double fidélité, une fidélité à ses principes et une fidélité au gouvernement à laquelle elle appartenait et à un moment, elle a estimé que des lignes avaient été franchies et elle est partie".

Les chômeurs ne sont pas "des fainéants"

Les écologistes doivent-ils participer au gouvernement à la faveur du futur remaniement ? "Nicolas Hulot a bien résumé la situation : les conditions ne sont pas réunies. Si le président avait eu le désir de réunir très largement toutes les familles de la gauche, il l'aurait fait il y a quelque temps déjà. Aujourd'hui, ça ressemble à du rafistolage avant la présidentielle et ce n'est pas souhaitable pour EELV de jouer à ce jeu-là". "Les primaires sont une idée intéressante. C'est une initiative louable, selon Sergio Coronado. Mais la crainte que j'ai, c'est que ces primaires soient vouées à l'échec. En annonçant qu'il n'y participerait pas, François Hollande rend la primaire inutile (…) Les personnes au RSA ne sont pas des fainéants. Cette espèce de petit chantage, le RSA contre du bénévolat, auquel ils sont soumis dans le Haut-Rhin, ne me paraît pas être une bonne solution".

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Démission de Christiane Taubira

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.