Cet article date de plus de trois ans.

En visite dans une ferme, Benoît Hamon défend une transition écologique et alimentaire d'ici 2025

Benoît Hamon était en Seine-et-Marne ce 13 février pour visiter une ferme bio. Le candidat socialiste à l'Élysée en a profité pour défendre son programme de transition écologique.

Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Benoît Hamon défend une transition écologique d'ici 2025, lors d'une visite dans une ferme bio de Seine-et-Marne en février 2017. (PASCAL LACHENAUD / AFP)

Benoît Hamon poursuit sa campagne présidentielle. Le candidat socialiste a visité ce 13 février une ferme bio à Châtenoy, en Seine-et-Marne. Et quand il s'agit d'agriculture, Benoît Hamon se sent plutôt à l'aise. En 2013, il avait notamment dû gérer la crise de la viande de cheval. Depuis son discours n'a pas changé : il prône une transition écologique et alimentaire d'ici 2025.

Un seul ministère pour l'alimentation et l'agriculture

Pour y parvenir, il a prévu un programme en dix points. Parmi ces mesures : regrouper dans un seul et même ministère, l'alimentation durable, l'agriculture et la forêt. Le député des Yvelines souhaite également lancer un plan national pour lutter contre l'obésité et les maladies endrocriniennes ou encore créér un comité national d'éthique des abattoirs pour mettre fin aux souffrances animales

Les écologistes, un soutien indispensable

Miser sur l'écologie, une stratégie indispensable pour Benoît Hamon, toujours en négociation avec Yannick Jadot, le candidat d'Europe Ecologie les Verts, pour former une alliance avant le premier tour de la présidentielle, le 23 avril prochain. "Si la seule différence c'est 50% ou 100% de bio entre Hamon et Jadot, ça va être facile. On ne coupera pas la poire en deux, mais on travaille (...) Je ne manifeste aucune brutalité, aucune agressivité vis-à-vis d'un quelconque partenaire potentiel" assure le candidat PS. "Rien dans ce projet ne sera impossible à mettre en oeuvre ou ne relèvera d'un accord de coin de table entre appareils politiques" promet-il.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.