4 Vérités : "Les choses ont changé" en banlieue, estime Patrick Kanner

Ce mardi 27 octobre, Patrick Kanner était l'invité de Roland Sicard sur le plateau de France 2.

France 2

Dix ans après les émeutes à Clichy-sous-Bois, Patrick Kanner estime que "les choses ont changé" dans les banlieues et "heureusement". "Pas assez vite, pas assez fort pour les personnes qui sont encore dans la difficulté", concède le ministre de la Ville, de la Jeunesse et des Sports. Par exemple, aux Mureaux (Yvelines), le quartier de la Vigne-Blanche a été "totalement rénové avec de nouveaux équipements. Mais à 200 mètres, le quartier des Musiciens n'a pas encore été rénové". Un embrasement comme celui de 2005 "n'est pas impossible", regrette Patrick Kanner. "La politique de la ville est une digue contre les obscurantismes religieux et politique", clame le ministre.

Nouvelles émeutes possibles

Concernant les mesures annoncées par Manuel Valls, "ce qui va changer, selon Patrick Kanner, c'est l'application de la loi de la République. C'est terminé les maires qui refusent de construire le logement social en stigmatisant ce type de logement, auquel 70% des Français sont éligibles. Pour casser les ghettos, il faut un étalement juste des logements sociaux dans notre pays". Dans sa région du Nord-Pas-de-Calais-Picardie, l'objectif du ministre socialiste est de faire que son parti "soit le plus haut possible au 1er tour et donc il n'est pas question à ce stade de parler désistement ou front républicain avant le 1er tour".