Vidéo Uber Files : le Rassemblement national va "réclamer une mission d'information", annonce Jordan Bardella

Publié Mis à jour
Article rédigé par
Théo Uhart - franceinfo
Radio France

Le président par intérim du Rassemblement national, Jordan Bardella, a fustigé Emmanuel Macron, un "liquidateur" qui "a passé 10 ans à vendre l’industrie française".

"Nous allons réclamer une mission d'information", a annoncé mardi 12 juillet sur franceinfo Jordan Bardella, président par intérim du Rassemblement national, au sujet des révélations de la cellule investigation de Radio France sur les liens entre Emmanuel Macron et Uber. L'enquête, réalisée en partenariat avec l'ICIJ, a mis en évidence une grande proximité entre l'entreprise de VTC américaine et celui qui  était à l'époque ministre de l'Économie. "Il faut une commission d'enquête", a même assuré Jordan Bardella sur ce qu'il qualifie de "collusion" et de "liens extrêmement troubles"

>> Uber Files : comment Emmanuel Macron s'est impliqué lors de l'arrivée du géant des VTC en France

Interrogé sur le sérieux du Rassemblement national après les propos du député Jean-Philippe Tanguy sur les "aspirations homo érotiques" d'Emmanuel Macron "avec un certain nombre de cadres", l'eurodéputé RN a botté en touche : "On peut résumer l’affaire aux commentaires de députés Rassemblement national. La vérité, c’est que les Français ont vu une fois de plus que depuis 10 ans, Emmanuel Macron est devenu le point d’entrée d’intérêts privés."

"Ce qui n'est pas sérieux, c'est que les lois soient écrites par ceux qui vont en être les bénéficiaires."

Jordan Bardella

à franceinfo

" Quand le lobbyiste d'Uber admet avoir aidé Emmanuel Macron à rechercher des fonds pour sa campagne présidentielle de 2017, ça, c'est pas sérieux. Quand Emmanuel Macron favorise une entreprise privée américaine qui fait de l'optimisation fiscale, qui met en place des systèmes de "kill switch", ce n'est pas sérieux. Quand on a des dirigeants dans notre pays qui, depuis des années, vendent la France à la découpe, ça, c'est pas sérieux", poursuit encore l'eurodéputé.

Emmanuel Macron "ne défend pas les intérêts français"

"Emmanuel Macron a passé 10 ans à vendre l'industrie française. Il ne défend pas les intérêts français", a encore fustigé Jordan Bardella, citant notamment la vente de la branche énergie Alstom à General Electric, "un scandale d'Etat" selon lui.

"Le sujet n'est pas interdire ou ne pas interdire Uber. Le sujet est d'avoir, par des pratiques de lobbyisme, mis en place une réglementation extrêmement favorable à Uber au détriment de taxis et d'artisans français qui payaient une blinde leur licence."

Jordan Bardella

à franceinfo

"Je ne pense pas qu'on aurait vu le général de Gaulle faire la même chose", a conclu Jordan Bardella.


Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.