Affaire Alstom : "Ceux qui sont réellement responsables de cette catastrophe sont laissés impunis"

Etienne Tête, l'avocat d'Anticor, l'association qui porte plainte pour corruption et détournement de fonds publics après la vente du pôle énergie d'Alstom à General Electric, a justifié cette plainte lundi sur franceinfo. 

Panneaux directionnels sur le site d\'Alstom, à Belfort. 
Panneaux directionnels sur le site d'Alstom, à Belfort.  (PATRICK HERTZOG / AFP)

L'association Anticor porte plainte pour "corruption" et "détournement de fonds publics", après la vente en 2014 du pôle énergie du groupe Alstom à l'Américain General Electric. Elle met en cause les personnes physiques responsables de ces corruptions et non la personne morale Alstom. L'avocat d'Anticor dans ce dossier, Étienne Tête, était invité sur franceinfo lundi 22 juillet. 

franceinfo : S'agit-il de dénoncer le démantèlement d'Alstom ou le rôle de Patrick Kron à la tête du groupe ? Quel est l'objectif ?

Etienne Tête : C'est de dénoncer le fait qu'on puisse plaider coupable de corruption au niveau de la personne morale Alstom, de payer une importante indemnité et que les personnes physiques responsables de la corruption ne soient pas poursuivies. Nous ne souhaitons pas qu'il y ait une forme de permis d'autorisation de corruption. Ceux qui sont réellement responsable de cette castrophe sont laissés impunis. Alstom, pendant toute la période de monsieur Kron, a continué et a développé la corruption au niveau de certains dossiers internationaux pour obtenir des marchés. La conséquence est dramatique pour la France, voire pour certains actionnaires et contribuables. En France, nous avons le droit de poursuivre toute personne qui commet des actes de corruption et qui est de nationalité française même si les actes sont au niveau international. Il n'y a pas de raison qu'on ne poursuivre pas les personnes physiques. Je ne vise pas directement de personnes. Si Patrick Kron n'est pas responsable, il sait qui est responsable puisque c'est le patron. La première chose, c'est de l'interroger devant la police ou les juges d'instructions.

Que pensez-vous de l'hypothèse selon laquelle Patrick Kron aurait pu être manipulé voir piégé dans cette affaire par la justice américaine pour l'obliger à vendre la branche énergie d'Alstom ?

Qu'il ait, pour éviter des poursuites au États-Unis, cherché à vendre sans défendre les intérêts, ce sera un volet complémentaire qui serait cette fois-ci qualifié d'abus de biens sociaux. S'il a utilisé le patrimoine d'Alstom pour sauver sa peau, ce serait un autre délit. Peut-être que l'enquête va aboutir à le découvrir aussi mais la plainte ne porte pas sur cette question.

Le point de départ du dossier, c'est de considérer que la France n'aurait pas dû vendre cette branche d'Alstom ?

C'est une catastrophe en chaîne. Ils n'auraient pas dû vendre, c'est la conséquence tout au moins partielle si ce n'est totale des actes de corruption et de la condamnation d'Alstom par les États-Unis. Mais il y a aussi le fameux montage de Montebourg pour sauver Alstom. Il était intelligent, il n'a pas abouti mais avait un volet extrêmement spécifique qui était le prêt d'actions d'Alstom dont Bouygues était propriétaire. Elles ont été prêtées à l'État et cela au risque et péril de celui qui emprunte.