Cet article date de plus de sept ans.

LuxLeaks : la France propose son aide au lanceur d'alerte Antoine Deltour

Le Français est jugé au Luxembourg pour avoir organisé la fuite de documents fiscaux du cabinet d'audit PricewaterhouseCoopers (PwC). 

Article rédigé par franceinfo avec AFP
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min
Le lanceur d'alerte français Antoine Deltour à son arrivée au tribunal au Luxembourg, le 26 avril 2016.  (JOHN THYS / AFP)

Dans le dossier LuxLeaks, la France est solidaire du lanceur d'alerte Antoine Deltour et lui propose son aide, a annoncé Michel Sapin, mardi 26 avril. "J'ai demandé à l'ambassadeur de France au Luxembourg de le suivre et de l'aider dans cette période difficile où il défend l'intérêt général", a déclaré le ministre des Finances à l'Assemblée. 

DLTFTV_MAM_6220608 -
DLTFTV_MAM_6220608 DLTFTV_MAM_6220608 - ()

Le Français est jugé au Luxembourg pour avoir organisé la fuite de documents fiscaux du cabinet d'audit PricewaterhouseCoopers (PwC). Il est poursuivi par son ancien employeur pour violation du secret des affaires, violation du secret professionnel, vol, blanchiment et accès frauduleux dans un système informatique.

Deux autres prévenus comparaissent à ses côtés, Raphaël Halet et Edouard Perrin. Le premier est un ancien salarié de PwC, dont le nom n'a été divulgué que le 21 avril par le parquet du Luxembourg. Il est à l'origine d'une seconde fuite de documents fiscaux. Le second, Edouard Perrin, est le journaliste qui a révélé le scandale au grand public, dans l'émission "Cash Investigation".

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.