Cet article date de plus de deux ans.

Vidéo Financement libyen : quel rôle a joué Mimi Marchand dans la rétractation de Ziad Takieddine ? Pour la première fois, un homme mis en examen dans ce dossier témoigne

Publié
Complément d'enquête. Financement libyen : quel rôle a joué Mimi Marchand dans la rétractation de Ziad Takieddine ? Pour la première fois, un homme mis en examen dans ce dossier témoigne
Complément d'enquête. Financement libyen : quel rôle a joué Mimi Marchand dans la rétractation de Ziad Takieddine ? Pour la première fois, un homme mis en examen dans ce dossier témoigne Complément d'enquête. Financement libyen : quel rôle a joué Mimi Marchand dans la rétractation de Ziad Takieddine ? Pour la première fois, un homme mis en examen dans ce dossier témoigne (Complément d'enquête / France 2)
Article rédigé par France 2
France Télévisions

Ce fut un rebondissement dans l'affaire du présumé financement libyen de la campagne de Nicolas Sarkozy en 2007. Ziad Takieddine, qui l'accusait depuis huit ans d’avoir touché des fonds du régime de Kadhafi, se rétracte en novembre 2020. "M. Sarkozy n’a pas eu un financement libyen pour la campagne présidentielle", affirme-t-il dans une interview diffusée sur BFM TV et dans les colonnes de "Paris Match". Mais cette opération n'aurait-elle pas été montée de toutes pièces pour blanchir l'ancien président ? "Complément d'enquête" a obtenu le témoignage exclusif de l'un des hommes mis en examen dans cette affaire.

Cette interview qui soulage grandement Nicolas Sarkozy est un "scoop" vendu par Michèle Marchand. "La reine des paparazzis" connaît bien l’ancien président de la République. Mais ce revirement spectaculaire est mis en doute par une enquête (article payant) du site Mediapart. Il ne convainc pas non plus la justice, qui soupçonne une manipulation destinée à aider la défense de l'ancien président dans le dossier libyen. Outre Michèle Marchand, trois financiers présumés sont mis en examen pour "subornation de témoin", ainsi que deux personnages au passé trouble. Parmi eux, l’ancien escroc devenu écrivain Thomas NLend.

"Au début, son idée, c'était de faire un scoop. Et ce scoop avait d'autant plus de valeur qu'il allait innocenter un ami [Nicolas Sarkozy]. Ça, j'en suis persuadé."

Thomas NLend, également mis en examen dans cette affaire

à "Complément d'enquête"

Comment Mimi Marchand a-t-elle obtenu ce scoop ? Pour la première fois, un de ses complices présumés raconte les dessous de cette opération, dans "Complément d'enquête" du 13 janvier 2022. Son récit éclaire le rôle de la "reine la presse people", qui a étendu ses compétences à la sphère politique. 

Dans l'équipe, un aventurier "tendance barbouze"

Lorsque "Mimi les bons tuyaux" apprend que Takieddine, aux abois, serait prêt à se rétracter, elle décolle aussitôt pour Beyrouth. Elle embarque avec elle un photographe de son agence, un journaliste de Paris Match, ainsi qu'un aventurier "tendance barbouze" nommé Noël Dubus, qui est le lien avec l'homme d'affaires franco-libanais. Si la patronne de l'agence Bestimage n'hésite pas à se rendre sur place, c'est pour "vérifier que Takieddine allait dire ce qui était prévu", expliquera-t-elle devant les juges.

Rendez-vous est pris dans une marina d'un quartier chic. Au programme : interview et séance photo. Selon Thomas NLend, "Takieddine, très bavard, part dans tous les sens. Et donc c'est très difficile de le recadrer". Mais, toujours selon lui, "l'interview se passe bien, et (...) ils ont ce qu'ils veulent".

Extrait de "De 'Voici' à l’Elysée : Mimi Marchand, l’influente de la République", un portrait à voir dans "Complément d'enquête" le 13 janvier 2022.

> Les replays des magazines d'info de France Télévisions sont disponibles sur le site de Franceinfo et son application mobile (iOS & Android), rubrique "Magazines".

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.