Soupçons de favoritisme chez Business France : la ministre du Travail Muriel Pénicaud convoquée chez le juge

La ministre du Travail Muriel Pénicaud est convoquée chez le juge d'instruction le 22 mai, dans l'enquête sur des soupçons de favoritisme chez Business France, dont elle était directrice générale.

La ministre du Travail Muriel Pénicaud lors d\'une conférence de presse à l\'Élysée, le 27 avril 2018.
La ministre du Travail Muriel Pénicaud lors d'une conférence de presse à l'Élysée, le 27 avril 2018. (ERIC FEFERBERG / AFP)

Nouveau rebondissement dans l'affaire Business France : la ministre du Travail Muriel Pénicaud est convoquée chez le juge d'instruction le 22 mai, a appris franceinfo mardi 8 mai. Elle sera entendue en tant que témoin assistée dans l'enquête sur des soupçons de favoritisme chez Business France, agence de promotion de l'économie française à l'étranger, dont elle était alors directrice générale. Une information judiciaire a été ouverte pour favoritisme.

Une coûteuse soirée à Las Vegas

L'établissement public Business France est soupçonné de ne pas avoir fait d'appel d'offres pour l'organisation d'une soirée lors d'un déplacement à Las Vegas d'Emmanuel Macron, alors ministre de l'Économie. Cette "French Tech Night", confiée au géant de la communication Havas, s'était tenue en janvier 2016 à l'occasion du salon Consumer Electronic Show (CES) de Las Vegas. 

Une enquête préliminaire pour favoritisme, complicité et recel de favoritisme avait déjà été ouverte en mars 2017 par le parquet de Paris, après des soupçons de dysfonctionnements dans l'organisation de cette opération. C'est un email qui avait mis la puce à l'oreille des enquêteurs, pointant du doigt la ministre du Travail. L'enquête devait déterminer si l'organisme de promotion des entreprises françaises à l'étranger Business France pouvait se dispenser d'un appel d'offre pour confier l'organisation de cette soirée à Havas.