VIDEO. Manuel Valls est "dégoûté" par la défense de Jérôme Cahuzac, qui implique Michel Rocard dans sa fraude

A son procès, Jérôme Cahuzac a expliqué que l'argent de son compte en Suisse devait servir au financement d'une campagne présidentielle de l'ancien Premier ministre, qui n'a finalement jamais eu lieu.

Voir la vidéo
FRANCE INFO
avatar
Louis BoyFrance Télévisions

Mis à jour le
publié le

Jérôme Cahuzac, dont le procès s'ouvrait lundi 5 septembre à Paris, a dévoilé une nouvelle ligne de défense, qui n'a pas plus à Manuel Valls. Selon l'ancien ministre du Budget, l'argent de son compte en Suisse avait été récolté dans le but d'aider une possible campagne présidentielle de Michel Rocard en 1995. Mardi, sur RTL, Manuel Valls, qui considérait Michel Rocard comme son "père en politique", s'est dit "dégoûté" par les allégations de son ancien collègue au gouvernement. Franceinfo revient en images sur cet accrochage.

"Je ne suis évidemment au courant de rien"

"Ce type de déclarations est fait pour instiller le doute, y compris à l'égard d'un homme qui vient de disparaître", a déploré Manuel Valls. Michel Rocard est mort le 2 juillet 2016. "C'est à [Jérôme Cahuzac] de s'expliquer de ses manquements. Je suis triste, et je rajouterais peut-être dégoûté".

"Je ne suis évidemment au courant de rien. (...) Je sais aussi quelle était l'éthique de Michel Rocard et de son entourage", a ajouté le Premier ministre, qui faisait partie de la garde rapprochée de Michel Rocard avant l'élection présidentielle de 1995, tout comme Jérôme Cahuzac. Lundi, Jérôme Cahuzac avait assuré que Michel Rocard n'était pas au courant de l'ouverture du compte en Suisse, quand bien même l'argent était destiné à sa campagne.

Le Premier ministre Manuel Valls à Matignon, le 5 septembre 2016.
Le Premier ministre Manuel Valls à Matignon, le 5 septembre 2016. (BERTRAND GUAY / AFP)