Cet article date de plus de neuf ans.

Vidéo Borloo : Les comptes en Suisse, "c'est les années 1950"

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 1 min.
RTL
Article rédigé par
France Télévisions

Au micro de RTL, le président de l'UDI s'est souvenu de l'époque où il "allait acheter du Toblerone en Suisse". Il avait alors "peur de se faire prendre par des douaniers".

Les comptes en Suisse, Jean-Louis Borloo a "vraiment le sentiment que ça appartenait à une autre époque". L'affaire Cahuzac rappelle au président de l'UDI "les années 1950". L'ex-ministre a été interrogé jeudi 4 avril sur RTL, alors qu'un avocat fiscaliste, proche de Marine Le Pen, a reconnu avoir ouvert un compte en Suisse pour l'ex-ministre du Budget, Jérôme Cahuzac. "Certainement en 1992" à la banque UBS, a précisé Philippe Peninque, cet ancien leader du mouvement étudiant d'extrême droite GUD, dans un entretien au Parisien.

En parlant du premier scandale majeur du quinquennat de François Hollande, l'ex-avocat d'affaires s'est remémoré une anecdote. "J'étais de l'époque où on allait acheter du Toblerone en Suisse. Et on avait peur de se faire prendre par des douaniers", s'est-il souvenu. "Ou on faisait le plein d'essence de l'autre côté. C'était de la fraude assez mesurée. Mais on tremblait devant la frontière quand même quand on voyait l'uniforme", a assuré Jean-Louis Borloo.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.