Cet article date de plus de huit ans.

Cahuzac renonce à être candidat... "La suite logique, c'est son retrait de la vie politique"

L'ancien ministre ne participera pas à la législative partielle de Villeneuve-sur-Lot. Mais il promet : "Je reviendrai". Le patron du PS local, le député Matthias Fekl, estime que ce n'est pas une bonne idée. Interview. 

Article rédigé par
Propos recueillis par - Thomas Baïetto
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Jérôme Cahuzac a fait sa première apparition publique depuis ses aveux le 11 mai 2013, sur le marché de Villeneuve-sur-Lot (Lot-et-Garonne). (JOELLE FAURE / LA DEPECHE DU MIDI / AFP)

Il est l'un de ceux dont Jérôme Cahuzac a empoisonné la vie ces derniers jours en hésitant à se présenter à l'élection législative partielle de Villeneuve-sur-Lot (Lot-et-Garonne). Patron du Parti socialiste du département et député de la 2e circonscription, Matthias Fekl, impliqué dans la campagne du candidat socialiste Bernard Barral, est satisfait après l'annonce de non candidature de l'ancien ministre dimanche 19 mai.

Francetv info : Après de longues hésitations, Jérôme Cahuzac n'est pas candidat. Etes-vous soulagés ce matin ?

Matthias Fekl: C’est en tout cas la décision qui s’imposait, la seule possible. Pour des raisons politiques et de morale républicaine, je ne pouvais pas imaginer une seule seconde qu'il se présente.

Cette décision va enfin nous permettre de ne plus être dans le buzz médiatique et de nous tourner vers les vrais enjeux de cette campagne, de parler économie, emploi et de répondre aux seules questions qui méritent d’être posées.

A partir du 23 juin, quel sera le député le mieux placé pour faire avancer cette circonscription ? Je suis convaincu que c’est Bernard Barral, notamment parce qu'il a une vraie connaissance de l’économie [Bernard Barral est un chef d'entreprise à la retraite]. 

Vous n'avez pas peur que ces semaines de flottement, qui ont semé la division au sein même de vos troupes entre pro-Cahuzac et pro-Barral, ne vous soient préjudiciables dans les urnes ?

Nous sommes en campagne depuis la fin de notre primaire et nous ne nous sommes pas laissés parasiter par le buzz. Tous les socialistes sincères sont les bienvenus pour défendre nos valeurs. Jérôme Cahuzac, ce n'est plus du tout le sujet maintenant.

Le parti socialiste est aujourd'hui rassemblé derrière Bernard Barral et nous continuerons à mener la campagne à fond, jusqu’au 16 et au 23 juin. Aucune élection n’est gagnée ou perdue d’avance. 

"Je reviendrai", déclare Jérôme Cahuzac. Est-ce qu'il peut revenir en politique selon vous, pour briguer par exemple la mairie de Villeneuve-sur-Lot l'an prochain ? 

Jérôme Cahuzac s’est engagé dans un chemin de vérité, avec les aveux, puis la démission de son poste de député, et maintenant la décision de ne pas se réprésenter. La suite logique de cette histoire, c'est son retrait de la vie politique. 

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Affaire Cahuzac

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.