VIDEO. Bernard Tapie s'estime "exécuté avant d'avoir été condamné"

L'homme d'affaires conteste la saisie de ses biens par la justice.

i-Télé et Europe 1

Bernard Tapie ne veut rien lâcher. Mis en examen pour escroquerie en bande organisée, l'homme d'affaires conteste la saisie de ses biens ordonnée par les juges enquêtant sur l'arbitrage contesté qui lui avait octroyé 403 millions d'euros en 2008. "On ne peut pas accepter des décisions comme ça", a-t-il déclaré, mercredi 10 juillet, sur i-Télé et Europe 1. Une source judiciaire a précisé à l'AFP que Bernard Tapie avait d'ores et déjà fait appel de cette saisie.

"En réalité, la mise en examen pour escroquerie en bande organisée a été faite uniquement pour pouvoir procéder à ce qu'ils font aujourd'hui, c'est-à-dire la saisie de mes biens, estime Bernard Tapie. Je ne savais pas que je vivais dans un pays où l'on peut exécuter les gens avant d'avoir été condamné."

Selon BFMTV, tous les biens et comptes de l'homme d'affaires ont été saisis et placés sous séquestre.

Bernard Tapie sur le plateau de France 2, lundi 1er juillet 2013 à Paris.
Bernard Tapie sur le plateau de France 2, lundi 1er juillet 2013 à Paris. (FRED DUFOUR / AFP)