Procès Tapie : l'heure du réquisitoire

C'est l'heure du réquisitoire au procès de Bernard Tapie, accusé d'escroquerie dans l'affaire de l'arbitrage avec le Crédit lyonnais. Le journaliste Clément Weill-Raynal fait le point.    

FRANCE 3

Le procès de Bernard Tapie dans l'affaire de l'arbitrage continue, avec lundi 1er avril le réquisitoire du parquet. "Les deux procureurs qui vont se relayer cet après-midi ont pour mission de démontrer la culpabilité de Bernard Tapie, rapporte le journaliste Clément Weill-Raynal en duplex. Mais ça ne va pas forcément être chose aisée parce que tout au long du procès, Bernard Tapie s'est défendu comme un beau diable en maintenant que c'est lui la victime du Crédit lyonnais, et pas l'inverse."

Un arbitrage non truqué d'après Pierre Mazeaud

Même s'il ne fait aucun doute que les deux procureurs vont requérir la condamnation de Bernard Tapie, il subsiste en effet une part de suspense du fait du déroulement du procès. L'un des arbitres, Pierre Estoup, lui aussi poursuivi, n'a pas pu être interrogé car tombé malade pendant le procès. Enfin, Pierre Mazeaud, l'un des autres arbitres, non poursuivi, est venu témoigner et assurer que l'arbitrage n'était pas du tout truqué.

Le JT
Les autres sujets du JT
Bernard Tapie lors d\'une conférence à Liège, le 27 septembre 2018.
Bernard Tapie lors d'une conférence à Liège, le 27 septembre 2018. (EMMANUEL DUNAND / AFP)