Corse : un protocole de sortie de crise rédigé par les nationalistes a été soumis au ministre de l'Intérieur

Ce document officiel met par écrit les engagements de l'Etat de ces derniers jours.

Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Une manifestante porte un drapeau indépendantiste corse lors de la visite du ministre de l'Intérieur à Porto Vecchio le 17 mars 2022. (CELINE RAVIER / HANS LUCAS)

Un protocole de sortie de crise rédigé par les nationalistes corses a été soumis au ministre de l'Intérieur jeudi 17 mars, a appris franceinfo. Ce document officiel met par écrit les engagements de l'Etat de ces derniers jours, alors que Gérald Darmanin termine ce vendredi son déplacement sur l'île pour ramener le calme après les tensions déclenchées par la violente agression d'Yvan Colonna dans la prison d'Arles.

Le protocole porte sur le rapprochement des deux détenus, complices d'Yvan Colonna dans l'assassinat du préfet Erignac, mais également sur la recherche de la vérité après son agression en prison et sur le début du processus vers une autonomie de la Corse. Un premier travail doit avoir lieu d'ici la fin de l'année.

Un accord "qui engage surtout l'État"

Les nationalistes l'ont remis au ministre avant son départ pour éviter qu'il ne quitte l'île sans garantie. Les élus corses veulent d'ailleurs que Gérald Darmanin signe en bas de la feuille. Mais il n'est pas sûr que le ministre accepte, selon son entourage. Un proche de la majorité présidentielle insiste sur le fait qu'il s'agit d'un "accord fort qui engage surtout l'État". D'après lui, si Emmanuel Macron recule sur ce projet une fois réélu, il y aura dans la rue des violences "dix fois pires" qu'aujourd'hui.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Assassinat d'Yvan Colonna en prison

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.