Agression d'Yvan Colonna : Bastia en ébullition, le centre des finances publiques incendié

Publié Mis à jour
Agression d'Yvan Colonna : Bastia en ébullition, le centre des finances publiques incendié
France 2
Article rédigé par
A.Richier, C.Napoli, H.Ayroulet - France 2
France Télévisions

Onze jours après la violente agression d'Yvan Colonna, un vaste rassemblement a eu lieu à Bastia, dimanche 13 mars. Un bâtiment public a été incendié.

7 000 manifestants, selon la police, ont défilé dimanche 13 mars dans les rues de Bastia (Haute-Corse). Ils se sont rassemblés à l'appel de la jeunesse corse, en soutien à Yvan Colonna, victime d'une tentative d'assassinat en prison, le 2 mars. "L'État français assassin", accuse la banderole. Une heure après le départ du cortège, environ 200 jeunes, cagoulés, ont pris place devant la préfecture. Des projectiles et cocktails Molotov ont été lancés sur les forces de l'ordre, qui ont répondu par des tirs de grenades assourdissantes et lacrymogènes. 

"Ils nous ont rien donné, ils nous prennent pour des imbéciles" 

Les manifestants du premier cortège, en retrait, soutiennent les jeunes. "C'est nécessaire, il n'y a que la violence qui paye. Ça fait six ans qu'on est au pouvoir, ils nous ont rien donné, ils nous prennent pour des imbéciles. Je condamne la violence, mais on est obligé d'en arriver là", confie un manifestant. "Il y a un tel comportement de l'État français vis-à-vis de la Corse, que oui, c'est une expression. Elle est peut-être condamnable, mais bon…", abonde une femme. Les grilles du centre des finances publics ont été arrachées et le bâtiment incendié. 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.