Cet article date de plus de quatre ans.

Mise en examen de Richard Ferrand : "Rien ne l'oblige à partir", affirme Jacqueline Gourault

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 15 min
Article rédigé par franceinfo
Radio France

Invitée jeudi 12 septembre de franceinfo, la ministre de la Cohésion des territoires estime que "rien dans la loi ni dans le règlement de l'Assemblée nationale" n'oblige Richard Ferrand à démissionner.

"Rien ne l'oblige à partir", "ni dans la loi ni dans le règlement de l'Assemblée nationale", affirme Jacqueline Gourault, ministre de la Cohésion des territoires et des Relations avec les collectivités territoriales, jeudi 12 septembre sur franceinfo. Elle réagit à la mise en examen cette nuit du président de l'Assemblée nationale Richard Ferrand pour "prise illégale d'intérêts" dans l'affaire des Mutuelles de Bretagne.

>> Suivez notre direct sur la mise en examen de Richard Ferrand

Jacqueline Gourault tient à rappeler à la fois la présomption d'innocence de Richard Ferrand et le fait que le parquet de Brest a déjà classé l'affaire sans suite, sans commenter le fait que ce classement soit justifié par la prescription. "Richard Ferrand est un président très estimé à l'Assemblée nationale" et "il a toute la confiance du président de la République", ajoute Jacqueline Gourault.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.