Affaire Bruno Le Roux : une situation intenable pour François Hollande

Bruno Le Roux est remplacé au ministère de l'Intérieur ce mardi 21 mars au soir par Matthias Fekl, actuel secrétaire d'État au Commerce extérieur. En direct de la place Beauvau, Anne Bourse fait le point pour France 3.

FRANCE 3

Bruno Le Roux est remplacé au ministère de l'Intérieur ce mardi 21 mars par Matthias Fekl, actuel secrétaire d'État au Commerce extérieur. "La situation était tout simplement intenable", explique Anne Bourse, en direct de la place Beauvau à Paris. "Après s'être parlé, François Hollande et Bernard Cazeneuve ont décidé de recevoir Bruno Le Roux à l'Élysée une demi-heure en fin d'après-midi, mais le sort du ministre de l'Intérieur était déjà scellé. Dans le contexte de cette campagne électorale, avec l'affaire François Fillon, pour le président de la République, il n'était pas question de laisser la moindre place à la critique."

Une nouvelle affaire sous le quinquennat Hollande

"François Hollande a ainsi voulu montrer que la République est irréprochable, poursuit la journaliste, surtout que la droite s'est emparée de ce dossier dès ce mardi 21 mars au matin. Mais comme pour les affaires Cahuzac ou Thévenoud, le président de la République a voulu montrer qu'il tranchait très vite et sans état d'âme. Mais ce nouveau scandale vient tout de même ternir un peu plus la fin de son quinquennat."

Le JT
Les autres sujets du JT
Bruno Le Roux lors de l\'annonce de sa démission du ministère de l\'Intérieur le 21 mars 2017 à Paris.
Bruno Le Roux lors de l'annonce de sa démission du ministère de l'Intérieur le 21 mars 2017 à Paris. (JACQUES DEMARTHON / AFP)