Affaire Bruno Le Roux : le ministre poussé à la démission

C'est un nouveau coup de semonce pour le monde politique : le ministre de l'Intérieur Bruno Le Roux a démissionné ce mardi 21 mars après-midi. Il y a 24 heures, l'émission Quotidien sur TMC avait révélé comment il avait régulièrement fait salarier ses filles par l'Assemblée nationale.

FRANCE 2

Une situation intenable... Une démission express ce mardi 21 mars. 18 heures : Bruno Le Roux fait son dernier discours de ministre de l'Intérieur. "J'ai adressé au président de la République ma démission. Celle-ci me permet sans autre considération que ce que je suis en tant qu'homme, et en tant que père de famille, d'affirmer clairement mon honnêteté, mon attachement à la vérité, et à une République dont j'ai toujours essayé de défendre les valeurs", a déclaré Bruno Le Roux.

Le montant total des rémunérations perçues serait de 55 000 euros

Une démission moins de 24 heures après les révélations de presse sur l'emploi de ses deux filles comme collaboratrices parlementaires. "J'ai mes filles qui ont travaillé avec moi sur des étés, notamment en des périodes de vacances scolaires, mais jamais en permanence", a avoué le candidat au micro de l'émission Quotidien. 10 contrats pour l'une entre la Toussaint 2012 et l'été 2016, 14 contrats pour l'autre entre l'été 2009 et l'été 2016. Montant total des rémunérations perçues à elles deux selon nos confrères : 55 000 euros.

Le JT
Les autres sujets du JT
Bruno Le Roux, à Bobigny (Seine-Saint-Denis), le 21 mars 2017
Bruno Le Roux, à Bobigny (Seine-Saint-Denis), le 21 mars 2017 (JACQUES DEMARTHON / AFP)