Cet article date de plus de huit ans.

Affaire Merah : Manuel Valls reconnaît une "série de dysfonctionnements" (avocats des victimes)

Les familles des trois militaires tués par Mohamed Merah ont été reçues par le ministre de l'Intérieur Manuel Valls ce mercredi. Elles venaient notamment demander la déclassification de documents de la DCRI et se sont dites "satisfaites".
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
 (Maxppp)

Ils ont discuté avec le
ministre de l'Intérieur pendant une heure et demi. Les familles des trois
militaires victimes de Mohamed Merah
et leurs avocats ont été reçus
par Manuel Valls ce mercredi soir. Après l'entretien, les avocats ont assuré
qu'ils avaient le "sentiment d'avoir été écoutés ".
La ministre de l'Intérieur a selon eux, "reconnu une série de dysfonctionnements ".
Les familles venaient avec l'intention de demander la déclassification de documents de la DCRI (Direction centrale du renseignement intérieur). Le ministre a "promis que tous les documents
nécessaires seraient remis à la justice
" et que "ceux devant et
pouvant être déclassifiés le seraient
". Une promesse qui a
"satisfait " les familles, heureuses du "souci de transparence et
de vérité
" de Manuel Valls.

Mohamed Merah, agent double ?

L'une des interrogations des
avocats était de savoir si Mohamed Merah
était un agent double. Le jeune homme aurait été
recruté ou en passe d'être recruté par les services de renseignement. Mercredi  soir, le ministre de l'Intérieur n'a pas donné d'explications à ce sujet, et n'a abordé
aucun détail de l'enquête. Il est juste revenu sur la garde à vue de deux
hommes cette semaine
, en indiquant qu'ils étaient
en "contact direct " avec Mohamed Merah.

 

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Politique

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.