Cet article date de plus de huit ans.

Dix mille régularisations de sans-papiers supplémentaires en un an

Cette "hausse conjoncturelle" est liée à la publication de nouveaux critères dans une circulaire du 28 novembre 2012, selon le ministre de l'Intérieur, Manuel Valls.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Une manifestation de sans-logis et de sans-papiers, à Saint-Etienne (Loire), le 31 mai 2013. (MAXPPP)

Il y a eu quelque 36 000 régularisations de sans-papiers en 2012, et il y en aura 10 000 de plus en 2013, a déclaré mardi 5 novembre le ministre de l'Intérieur, Manuel Valls. Cette "hausse conjoncturelle" est liée à la publication d'une circulaire le 28 novembre 2012.

Ce texte a posé de nouveaux critères pour les familles (cinq ans de présence en France et des enfants scolarisés depuis trois ans), les jeunes majeurs et les salariés. Pour ces derniers, souvent embauchés au noir, l'obligation de fournir des fiches de paie a compliqué la donne.

Une majorité de personnes régularisées pour un motif familial

"Depuis décembre 2012, 16 600 personnes ont été régularisées au titre de la circulaire", a ajouté le ministre de l'Intérieur, lors d'une audition sur le budget immigration à l'Assemblée nationale. Selon Manuel Valls, 81% des personnes régularisées dans le cadre de la nouvelle circulaire l'ont été pour un motif familial, en majorité parce qu'il s'agissait de parents d'enfants scolarisés.

Le ministre estime qu'on est loin "d'une régularisation massive". Le président François Hollande avait d'ailleurs, pendant la campagne présidentielle au printemps 2012, exclu toute "régularisation de masse" telle que la gauche avait pu en mener en 1981 (131 000 étrangers régularisés) ou 1997 (80 000).

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Politique

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.