Média : Les Echos publient leur dossier spécial Métavers, vendredi 17 juin

Réalité virtuelle, NFT, blockchain, cryptomonnaies : depuis un an, les marques, de la grande distribution jusqu’au monde du divertissement, investissent de plus en plus dans ce nouvel univers économique. Qui sont les acteurs dominants ? Quels enjeux pour l'avenir ? Les Echos décryptent dans un dossier spécial les enjeux de ce nouveau monde. 

Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Dossier Métavers, en kiosque le 17 juin.  (Les Echos)

Web3, blockchain, réalité virtuelle, qu'est-ce que c'est ? 

Le métavers est l’espace où s’organisera la vie numérique demain, mais les manières envisagées diffèrent. Les Gafam veulent passer les réseaux sociaux en 3D alors que les start-up souhaitent instituer le Web3 et rendre le pouvoir aux internautes. Dans les deux cas, il y a la perspective d’un juteux marché.

Mais d'où vient ce nouveau monde ? En 1964, Daniel F. Galouye publiait un roman intitulé "Simulacron 3", dont l'action se déroulait déjà dans un environnement virtuel, une simulation. Au fur et à mesure des années, sont sortis d'autre films, jeux-vidéos et romans traitant de ce monde virtuel. 2009 est un tournant, le bitcoin, monnaie virtuelle, est crée, et Markus Persson développe "Minecraft" un jeu vidéo dans un monde ouvert lui-même crée par les utilisateurs. 

Un dossier pour comprendre

Dans ce dossier spécial de huit pages, les Echos décryptent pour vous ce nouveau monde et vous donne des clés pour comprendre. Quelle est la différence entre le métavers, le Web3 et la blockchain ? Quelles opportunités pour les entreprises dans le métavers ? Qui sont les principaux acteurs du métavers ? Quel est l’intérêt du métavers ? Pour Jean-Gabriel Ganascia, professeur d'informatique à la faculté des sciences de Sorbonne Université, "la rencontre sera bouleversée par la réalité virtuelle". 

Plus d'informations sur le site internet des Echos. 

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Partenariats

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.